Tomates

Les producteurs agricoles canadiens cultivent autant les tomates de plein champ que les tomates de serre. Les tomates de plein champ sont utilisées pour la transformation ou comme tomates de table alors que les variétés de serre sont uniquement destinées au marché frais. La plupart des tomates sont cultivées en Ontario, en C.-B. et au Québec, avec quelques exceptions de cultures commerciales mineures dans les autres provinces. Bien que les variations de température représentent un facteur déterminant pour la qualité et le rendement des fruits, la maladie et les nuisibles sont tout aussi importants pour obtenir une abondance de fruits rouges et bien mûrs.


La prévention : un élément clé dans gestion de la maladie


Le temps chaud et humide, excellent pour la croissance des tomates, est également propice à la prolifération de maladies. Lorsqu’il s’agit de maladies, la culture des tomates partage bon nombre des mêmes problèmes que celle des pommes de terre, comme la brûlure alternarienne et le mildiou. D’autres maladies, comme l'anthracnose, peuvent facilement se transmettre par les éclaboussures d’eau. Utiliser des semences non contaminées, certifiées et dotées d’une bonne résistance aux maladies peut tenir à distance la maladie. L’inspection fréquente, le retrait de toute matière infectée, l’élimination des mauvaises herbes hôtes et l’application appropriée d’azote contribuent à réduire les risques. Pour éliminer efficacement ces maladies, des fongicides doivent être appliqués en prévention.


Supprimer toutes les mauvaises herbes, graminées ou à feuilles larges


Avant la levée, les mauvaises herbes à feuilles larges peuvent retarder l’établissement de la plante et nuire à sa croissance. La majorité des producteurs de tomates réussissent à éliminer les mauvaises herbes à feuilles larges, comme l’amarante à racine rouge et le chénopode blanc, en utilisant un herbicide en prélevée jumelé à un sarclage entre les rangs. Les mauvaises herbes annuelles, comme le chiendent et autres graminées annuelles, peuvent être contrôlées dans les premiers stades de croissance à l’aide d’un traitement herbicide en postlevée. Toutefois, avant d’arrêter leur choix sur un produit de protection pour leurs cultures, les producteurs de tomates seraient bien avisés de vérifier les intervalles pré-récolte des produits.


Surveiller les insectes tout au long de la saison


Les pucerons, vecteurs de maladies virales, peuvent être présents dans les cultures de tomates tout au long de la saison. Et par temps chaud et sec, ils peuvent se multiplier rapidement. Les producteurs devraient exercer une surveillance étroite de leurs champs pendant plusieurs semaines afin de déceler toute hausse de population de pucerons. Les vers gris deviennent une préoccupation très tôt dans la saison puisqu’ils se nourrissent des tiges des plants, les fauchant au ras du sol et entraînant le flétrissement et la mort de la plante. Un insecticide peut s’avérer efficace uniquement lorsque les vers gris sont jeunes et petits.

Recherchez



Région:  Other

Retrouvez Mon Représentant Bayer locale

Je ne sais pas votre représentant
BayerCropScience local?

BayerValue Calculator

Calculate your BayerValue rebate now using the latest calculator.  >> Calculate now

Save on Raxil

Save up to $2/ac. on Raxil products through BayerValue.  >> Save now

copyright-bayercropscience-r