Rhizoctonia solani


biologie

description

Rhizoctonia solani est présent dans toutes les cultures de pommes de terre. Le champignon survit dans le sol, les résidus de culture et sous forme de structures noires (sclérotes) sur les tubercules.

L’infection à Rhizoctonia peut se produire de la plantation à la récolte. Le champignon peut causer une levée difficile, des racines brunâtres, des chancres sur les tiges et les stolons, des tiges enflées, la formation de tubercules aériens, l’enroulement des feuilles, les feuilles supérieures qui deviennent pourpres, la mort prématurée des fanes et des tubercules déformés. La présence du champignon est confirmée par les sclérotes (rhizoctone brun) sur les tubercules et par une croissance fongique blanche veloutée sur les tiges à la surface du sol.

La maladie cause le plus ravages lorsque le sol est froid et humide. Les plantes peuvent être infectés à tous les stades de croissance. Les germes peuvent être tués ou affaiblis, ce qui provoque l’absence de levée ou une levée tardive ainsi que des plantes faibles aux nombreuses tiges. Selon le stade de croissance, les plantes peuvent être rabougries, atteindre tardivement leur maturité et/ou les feuilles supérieures peuvent s’enrouler vers le haut puis s’empourprer légèrement. Des tubercules aériens peuvent également se développer. On aperçoit souvent des lésions brun roux sur les parties souterraines des tiges ou sur les stolons. Les plants gravement infectés peuvent produire des tubercules petits ou déformés. Vers la fin de la saison de croissance, on peut souvent apercevoir des masses poudreuses blanc grisâtre à la base des tiges, tout juste au-dessus du sol.

occurence

crops

  • Canola
  • Dry Beans
  • Lentils
  • Field Peas
  • Soybeans

control

lutte chimique

Produits que le contrôle

Recherchez



Région:  Other

Retrouvez Mon Représentant Bayer locale

Je ne sais pas votre représentant
BayerCropScience local?

copyright-bayercropscience-r