Buctril M

Aperçu

Un nom de confiance



Depuis plus de 40 ans, BuctrilMD M a établi la norme en matière d’herbicide pour les mauvaises herbes à feuilles larges. Herbicide le plus respecté pour sa fiabilité par les producteurs de céréales, de lin et de maïs, Buctril M continue d’offrir une performance et un contrôle qui agit rapidement sur plus de 28 mauvaises herbes à feuilles larges partout au Canada.

Pouvant être associé à plusieurs produits en réservoir, Buctril M est facile à utiliser et constitue un outil efficace dans la gestion de la résistance grâce aux chimies de groupe 4 et de groupe 6 qu’il contient. Ce double mode d’action permet une activité systémique et de contact sur les mauvaises herbes à feuilles larges.

Buctril M est disponible en cruches faciles à utiliser, en navettes BigBoys pour 320 acres ou en sacs BigBoys pour 1 000 acres super pratiques.

Matière active

Bromoxynil - groupe 6
MCPA - groupe 4

Cultures

Alpiste des Canaries
Avoine
Blé d’hiver
Blé de printemps
Blé dur
Fléole des prés
Lin
Maïs
Orge
Plantules de graminées
Seigle d’automne

Nuisibles contrôlés

Abutilon
Amarante à racine rouge
Bardanette épineuse
Bourse-à-pasteur
Canola spontané
Chénopode blanc
Kochia à balais
Lampourde glouteron
Matricaire inodore
Morelle à trois fleurs
Morelle d'Amérique
Morelle poilue
Moutarde sauvage
Neslie paniculée
Persicaire pâle
Petite herbe à poux
Renouée liseron
Renouée scabre
Renouée persicaire
Sagesse-des-chirurgiens
Saponaire des vaches
Sarrasin commun
Sarrasin de Tartarie
Séneçon vulgaire
Silène noctiflore
Soude roulante
Tabouret des champs
Tournesol spontané
Vélar fausse giroflée

Provinces enregistrées

Alberta
Colombie-Britannique
Manitoba
Nouveau-Brunswick
Terre-Neuve
Territoires du Nord-Ouest
Nouvelle-Écosse
Nunavut
Ontario
Île-du-Prince-Edouard
Québec
Saskatchewan
Yukon

Mélanges en réservoir homologués

AllyMD
Atrazine
Avenge®
Axial®
Centurion®
Everest®
Horizon®
Liquid Achieve®
MCPA®
Poast®
Puma® Advance
Refine® SG
Sevin® XLR
Tilt®
Traxos®
Varro™



Tirez le maximum de votre mélange en reservoir

Pour une liste complète des mélanges en réservoir supportés par Bayer, visitez : Liste des mélanges en réservoir

Application

Aperçu



  • Contrôle 28 mauvaises herbes à feuilles larges
  • Excellente sécurité pour les cultures
  • Homologué pour une utilisation dans le blé, l'orge, l'avoine, le lin, le maïs, le seigle d'automne et les semis de graminées
  • Aucune restriction quant à la rotation des cultures
  • Homologué en application aérienne
  • Partenaire de mélange avec VarroMC pour un contrôle encore plus efficace des mauvaises herbes à feuilles larges
  • Partenaire de mélange en réservoir efficace avec plusieurs herbicides pour graminées
  • Gestion efficace de la résistance – contient des matières actives du groupe 6 (bromoxynil) et du groupe 4 (MCPA)
  • Double mode d’action offrant une activité systémique et de contact
  • Disponible en formats BigBoys pratiques

Conseils d’application



  • Pulvérisez en gouttelettes de taille fine à moyenne pour une couverture optimale
  • Utilisez le volume d’eau approprié pour un contrôle optimal; utilisez des buses à jet plat (buses à jet conique ou à miroir non recommandées)
  • Appliquez à la vitesse appropriée (5 à 10 km/h)
  • Utilisez la pression appropriée de 40 psi (275 kPa)
  • Ne l’appliquez pas lorsque les températures sont chaudes et humides et dépassent 28 °C pendant le jour

 

Dose
0,4 L/acre (20 acres/cruche)

 

Temps d’application
Blé de printemps, blé dur, orge et avoine À partir du stade de 2 feuilles jusqu'au stade de la feuille étendard
Blé d’hiver Du stade de 2 feuilles jusqu'au stade de 4 feuilles à l’automne ou au printemps, dès le commencement de la croissance jusqu'au début du stade de la feuille étendard
Seigle d’automne Au printemps, dès le commencement de la croissance jusqu’au début du stade de la feuille étendard
Lin 5 cm de hauteur jusqu'au jeune bouton floral (5 à 10 cm procure les meilleurs résultats)
Maïs Au stade de 4 à 6 feuilles
Graine de l’alpiste des Canaries Au stade de 3 à 5 feuilles
Semis de graminées Au stade de 2 à 4 feuilles (année du semis seulement)
Fléole des prés (déjà établis pour la production de graines) Appliquer avant la phase d’épiage dans l’année de production de graines
Fléole des prés (déjà établis pour le foin) Du stade de 3 à 6 feuilles

 

Présentation
  • cruche de 8 L = 20 acres (un carton de 2 cruches de 8 L = 40 acres)
  • navette BigBoys de 128 L = 320 acres
  • sac BigBoys de 400 L = 1 000 acres

 

Volumes d’eau

Application au sol :

  • Minimum de 19 L/acre (5 gal. US /acre) pour toutes les cultures sauf le maïs et les semis de graminées
  • Minimum de 80 L/acre (21 gal. US/acre) pour le maïs
  • Minimum de 61 L/acre (16 gal. US/acre) pour les semis de graminées

Application aérienne :

  • Minimum de 11 L/acre (3 gal. US/acre)
  • Minimum recommandé de 16 L/acre (4 gal. US/acre) lorsque le couvert végétal est dense

 

Résistance à la pluie
Une heure après l’application

 

Résidus et mise en pâturage
Vous ne devez pas l’utiliser pour le pâturage ni couper pour le fourrage et le foin dans les 30 jours de l’application

 

Intervalles de replantation
Aucune restriction

 

Trucs et conseils



  • Pulvérisez en gouttelettes de taille fine à moyenne pour une couverture optimale
  • Utilisez le volume d’eau approprié pour un contrôle optimal; utilisez des buses à jet plat (buses à jet conique ou à miroir non recommandées)
  • Appliquez à la vitesse appropriée (5 à 10 km/h)
  • Utilisez la pression appropriée de 40 psi (275 kPa)
  • Ne l’appliquez pas lorsque les températures sont chaudes et humides et dépassent 28 °C pendant le jour
    •  

Gestion de la résistance

Gestion de la résistance



Découvrez comment l’herbicide Buctril® M et son mode d’action du groupe 6 peuvent vous aider à gérer le problème coûteux et dommageable des mauvaises herbes résistantes aux herbicides.

L’herbicide Buctril M – le mode d’action du groupe 6 n’a pas de résistance connue dans l’Ouest du Canada



L’une des marques les plus vendues depuis 50 ans, l’herbicide Buctril M a protégé des millions d’acres de culture. Avant la sortie de la version commerciale du glyphosate (groupe 9) et de plusieurs autres chimies, il n’y a eu aucun cas documenté de résistance au mode d’action du groupe 6, à l’œuvre dans Buctril M, dans l’Ouest du Canada.

  • Puissant contrôle de 28 mauvaises herbes à feuilles larges, y compris les mauvaises herbes résistantes aux herbicides
  • Les matières actives du groupe 4 et du groupe 6 font de l’herbicide Buctril M un outil efficace de gestion de la résistance
  • Double mode d’action offrant une activité systémique et de contact

Qu’est-ce que la résistance aux herbicides ?

La résistance est cette capacité naturelle héréditaire de certains biotypes de mauvaises herbes à survivre à l’application d’herbicide qui, dans des conditions d’utilisation normale, contrôle efficacement la population de mauvaises herbes. Certaines mauvaises herbes résistantes aux herbicides ont naturellement développé un ou plusieurs mécanismes leur permettant de survivre à l’application d’herbicide.



Pour qu’une mauvaise herbe soit identifiée comme résistante à un herbicide précis, elle doit :



  • être normalement contrôlée par cet herbicide
  • survivre à une dose normalement fatale de cet herbicide
  • avoir hérité de cette résistance, c’est-à-dire d’une résistance transmise d’une génération à l’autre

Dans une population de mauvaises herbes, des individus résistants aux herbicides sont présents naturellement dans une très faible proportion.

Saviez-vous que les herbicides du groupe 6 n’ont pas de résistance connue dans l’Ouest du Canada ?

Quel est l’impact sur l’agriculture dans l’Ouest du Canada ?

Pourquoi est-ce important pour vous ?



Les préoccupations quant à l’impact de la résistance aux herbicides sur la gestion et le rendement sont très réelles, particulièrement maintenant, avec la propagation dans l’Ouest du Canada d’un nombre croissant de mauvaises herbes résistantes aux herbicides.

Perte d’options viables d’herbicide

  • Obligation de compter sur les herbicides actuellement disponibles pour les besoins futurs
  • Aucun herbicide avec de nouveaux modes d’action n’est étudié actuellement dans des essais de pointe

Modifications à prévoir dans les pratiques de gestion des cultures et des mauvaises herbes

  • Un travail réduit ou inexistant du sol doit être compensé largement par les herbicides pour le contrôle des mauvaises herbes

Rendement des investissements moins important

  • Augmentation du coût de la gestion des mauvaises herbes
  • Perte du potentiel de rendement

Le nombre de mauvaises herbes résistantes aux herbicides est toujours en hausse

  • y compris les mauvaises herbes résistantes aux modes d’action multiples

Comment la résistance aux herbicides se développe-t-elle ?



Le tableau qui suit illustre l’interaction entre des espèces de mauvaises herbes et un mode d’action particulier et le développement de la résistance aux herbicides, à différentes vitesses. Il apparaît clairement qu’avec le temps, le résultat de l’utilisation d’un herbicide passe rapidement de très efficace à extrêmement inefficace. En fait, à la cinquième année d’utilisation, l’herbicide n’arrive plus à éliminer les mauvaises herbes résistantes, une situation d’autant plus préoccupante face à l’augmentation exponentielle du taux d’échec, de la quatrième à la cinquième saison d’utilisation.

Développement de la résistance aux herbicides

Traitement
Pourcentage d’individus résistants dans la population Contrôle des mauvaises herbes
0 application ,0001 % Excellent
1re application ,00143 % Excellent
2e application ,0205 % Excellent
3e application ,294 % Excellent
4e application 4,22 % Excellent
5e application 60,5 % Échec

Source : Weed Science Society of America, 2011



Que faire pour retarder l’apparition de la résistance aux herbicides ?



  • Évitez de vous fier uniquement aux herbicides pour le contrôle des mauvaises herbes
  • Développez des stratégies à long terme pour des champs spécifiques
  • Alternez les groupes d’herbicides, d’une année à l’autre

Directives générales pour la rotation des herbicides :



  • Évitez l’emploi répété dans le même champ année après année d’un herbicide ou d’herbicides ayant le même mode d’action
  • Limitez le nombre d’applications dans une seule saison de croissance d’un herbicide unique ou d’herbicides ayant le même site d’action
  • Autant que possible, utilisez des mélanges ou des traitements séquentiels d’herbicides ayant différents modes d’action et dont l’activité cible les mêmes mauvaises herbes
  • Utilisez des herbicides non sélectifs de prélevée ou de pré-émergence pour contrôler les mauvaises herbes lors de leur levée précoce (avant la levée de la culture) et (ou) des échappées de mauvaises herbes

Stratégies de gestion des mauvaises herbes résistantes

  1. ROTATION DES CULTURES
  2. Pratiquez la rotation des cultures aussi souvent que possible afin d’utiliser les modes d’action uniques disponibles pour chacune des cultures.

  3. FERTILISATION
  4. Planifiez votre programme d’application d’engrais en fonction des besoins de vos cultures et non des mauvaises herbes.

  5. CIBLER LES MAUVAISES HERBES À PROBLÈME
  6. Ciblez de façon systématique les mauvaises herbes posant problème et réagissez rapidement aux changements dans les populations de mauvaises herbes.

  7. DÉPISTAGE RÉGULIER
  8. Inspectez régulièrement les champs et prenez note de la réponse des populations particulières de mauvaises herbes à chaque application d’herbicide (au stade de prélevée, de postlevée ou de prérécolte).

  9. ENLEVER TOUTES LES MAUVAISES HERBES
  10. Assurez-vous d’enlever toutes les mauvaises herbes avant qu’elles ne produisent des graines, même si cela implique de devoir les enlever à la main. Rappelez-vous ce vieux proverbe : « Une année de semences, sept années de mauvaises herbes.

  11. PÉRIMÈTRE DE GESTION DES MAUVAISES HERBES
  12. Ménagez une zone exempte de mauvaises herbes d’environ 1 mètre autour de chaque champ en production (ainsi, les nouvelles mauvaises herbes ne pourront se propager et proliférer dans vos champs).

  13. FAIRE CONCURRENCE AUX MAUVAISES HERBES
  14. Réduisez l’espace entre les rangs et augmentez la densité des semis afin d’optimiser la population de plantes, d’augmenter la compétitivité de la culture et de réduire le temps de fermeture du couvert de la culture.

  15. MAXIMIZER L’EFFICACITÉ DE VOTRE HERBICIDE
    • Choisissez l’herbicide ou les herbicides en fonction des mauvaises herbes les plus coriaces.
    • Utilisez la pleine dose figurant sur l’étiquette.
    • Ajoutez-y les meilleurs adjuvants et partenaires de réservoir.
    • Utilisez le volume de pulvérisation approprié (suivez les directives de l’étiquette).
    • Utilisez un espacement approprié pour les buses et choisissez le diamètre de gouttelettes approprié.
    • Ne pulvérisez pas à des vitesses d’avancement excessives. Suivez les directives de l’étiquette.
    • Profitez des meilleures conditions météo possibles (un temps chaud, humide et ensoleillé, avec un peu de vent) pour faire l’application.
    • Maximisez les intervalles de résistance à la pluie.
    • Appliquez le jour (un herbicide est plus efficace lorsqu’il est appliqué entre 8 h et 21 h).

 

La résistance aux herbicides, c’est l’affaire de tout le monde. Ce produit est une solution Diversifiez.

Visitez diversifiez.ca pour d’autres solutions et stratégies simplifiées.

Recherchez



Région:  Other

Retrouvez Mon Représentant Bayer locale

Je ne sais pas votre représentant
BayerCropScience local?

Maintenant offert en ligne.

Your wild oat predator.

Complete Your Cereal Acre today with BayerValue.

Learn how you can customize the weed control on your farm. Get the Bayer Tank Mix List today!

copyright-bayercropscience-r