lundi, octobre 23, 2017

Soutenir le changement à l’échelle planétaire :

Bayer financera trois projets de sécurité alimentaire dirigés par des jeunes

• Les projets ont été élaborés durant le Sommet mondial des jeunes en agriculture 2017
• Les idées gagnantes portent sur les objectifs de développement durable des Nations Unies suivants : Égalité entre les sexes, Éducation de qualité et Consommation et production responsables
• Bayer financera les meilleurs projets en leur versant, respectivement, une somme de 3 000 €, 5 000 € et 10 000 €
• Tous les délégués canadiens font partie des trois meilleures équipes de projet
Bayer financera trois projets de sécurité alimentaire dirigés par des jeunes

Calgary (Alberta), le 23 octobre 2017 – Bayer financera des projets élaborés par certains des plus brillants jeunes défenseurs de la sécurité alimentaire du monde au cours du Sommet mondial des jeunes en agriculture 2017 (le « Sommet »). Les trois projets aborderont des enjeux liés aux objectifs de développement durable des Nations Unies que sont l’égalité entre les sexes, une éducation de qualité de même que la consommation et la production responsables.

Du 9 au 13 octobre, 100 jeunes amateurs d’agriculture, âgés de 18 à 25 ans et provenant de 49 pays différents se sont réunis à Bruxelles, en Belgique, dans le cadre de la troisième édition du Sommet. Organisé par Bayer, conjointement avec deux associations de jeunes agriculteurs belges soit Groene Kring et la Fédération des Jeunes Agriculteurs, l’événement a offert aux délégués l’occasion de travailler sur des solutions concrètes à l’un des plus importants défis auxquels l’humanité doit faire face : comment nourrir une population toujours plus nombreuse de manière durable?

Dans le cadre du Sommet, des délégués, dont quatre provenaient du Canada, ont travaillé toute la semaine en groupe de dix à l’élaboration de leurs idées avant de les soumettre à un jury d’experts et au public. Le jury et le public ont ensuite sélectionné les gagnants en s’appuyant sur des critères tels que la faisabilité, l’esprit d’innovation et la créativité.

  • La troisième place est allée au groupe « Imperfect Picks » (« Choix imparfaits »), un groupe qui s’était vu confier la tâche de travailler sur l’objectif numéro 12 : Consommation et production responsables. Ces délégués ont impressionné par leur campagne sous forme de bande dessinée visant à promouvoir les « fruits moches » aux enfants, et à permettre un changement culturel plus général en faveur de l’acceptation d’aliments qui, s’ils semblent altérés, n’en demeurent pas moins de bonne qualité. Ce groupe a remporté la somme de 3 000 € pour poursuivre le développement et la mise en œuvre de leur projet.
  • La deuxième place est allée au groupe « Seeds of Change » (« Semences du changement »), un groupe de délégués axant ses efforts sur l’objectif numéro 4 : Éducation de qualité. Ce groupe utilisera le prix de 5 000 € pour financer un projet visant à promouvoir l’agriculture dans les écoles par le biais de jeunes champions agricoles, l’objectif étant de combler le fossé entre les personnes qui consomment et celles qui produisent de la nourriture.
  • Enfin, la première place a été attribuée au groupe « AGRIKUA » (« kua » signifiant « grandir », en swahili) dont le projet porte sur la promotion de l’égalité entre les sexes (objectif numéro 5) dans le secteur agricole. Leur plan visant la création d’une plateforme professionnelle en ligne destinée aux jeunes femmes kenyanes cherchant des occasions en agriculture a impressionné le jury comme le public et ce groupe a donc obtenu le premier prix de 10 000 €. Outre cette somme, les délégués du groupe AGRIKUA recevront une formation et un encadrement spécialisés pour les aider à concrétiser le projet. Ils seront également invités de nouveau en Europe pour présenter leur projet à un réseau industriel pertinent.

Cassie Hayward, de Halifax (Nouvelle-Écosse), faisait partie des quatre délégués canadiens qui participaient au Sommet. Membre de l’équipe gagnante AGRIKUA, elle estime que cette expérience aura marqué sa vie.

Comme le souligne Cassie : « Je suis très chanceuse d’avoir fait partie d’une équipe aussi extraordinaire. Le résultat que nous avons obtenu résulte de la collaboration et de l’engagement de notre groupe à avoir un impact véritable dans le domaine de la sécurité alimentaire. Nos vies ont changé en 24 heures. Depuis que mes coéquipiers et moi-même sommes rentrés à la maison, divers groupes ont manifesté leur intérêt à l’égard de notre projet. »

Cassie Hayward n’a pas été la seule Canadienne à attirer l’attention lors du Sommet. En fait, on retrouvait un représentant du Canada dans chacune des équipes qui se sont le mieux classées – le Canada étant le seul pays à être si bien représenté.

Comme l’a souligné Al Driver, président et chef de la direction, Bayer Crop Science : « Nous sommes extrêmement fiers de nos délégués canadiens. Ces quatre jeunes ont utilisé leur expérience et leurs origines diversifiées pour trouver des solutions tangibles au problème de la sécurité alimentaire. Ils devraient tous être fiers de la manière dont ils ont représenté leur pays. »

S’exprimant au sujet du groupe de gagnants de cette année, Fleur Wilkins, responsable des messages stratégiques et des communications de l’entreprise de Bayer Crop Science et membre du jury a tenu les propos suivants : « Nous avons été stupéfaits du niveau de créativité, d’intelligence et de diligence dont chacun des groupes a su faire preuve dans les projets finaux qu’ils ont présentés. Bayer est ravie de financer le développement futur de trois de ces projets, mais nous sommes convaincus que tous les délégués au Sommet de cette année continueront de défendre l’instauration d’un système alimentaire plus durable et de contribuer à celui-ci. »

En plus de travailler en groupes à l’élaboration de leurs projets, les délégués ont passé la semaine à écouter des conférenciers de renommée mondiale et des organisations partenaires qui ont inspiré chacun d’entre eux à s’engager à poser « trois petits gestes » dans leur vie quotidienne pour favoriser une plus grande sécurité alimentaire.

Ils ont aussi rendu visite au Comité des régions de l’Union européenne et rencontré les députés du Parlement européen Tom Vandenkendelaere et Richard Ashworth pour discuter de politique agricole. Un autre fait saillant de la semaine fut la visite à Hof ten Bosch, une ForwardFarm (ferme tournée vers l’avenir) de Bayer nichée au cœur de la campagne belge.

Visitez le site www.youthagsummit.com pour rencontrer les délégués et en apprendre davantage sur le Sommet. Vous pouvez suivre les dernières nouvelles sur le fil Twitter, la page Facebook, Instagram (@youthagsummit), de même que sur la page de l’événement en direct.

À propos du Sommet mondial des jeunes en agriculture

Le Sommet mondial des jeunes en agriculture est une conférence jeunesse internationale semestrielle conçue pour inspirer et rassembler la prochaine génération de jeunes dirigeants en agriculture ou dans un domaine connexe. En 2017, 100 jeunes leaders âgés de 18 à 25 ans se réuniront à Bruxelles, en Belgique, pour créer un dialogue ouvert sur l’une des questions les plus complexes au monde : comment nourrir une population toujours plus nombreuse de manière durable?

Les réunions précédentes du Sommet ont eu lieu au Canada et en Australie. Cette année, le Sommet se déroulera pour la première fois dans une ville européenne. Le Sommet mondial des jeunes en agriculture s’inscrit dans le programme de formation en agriculture de Bayer qui vise à sensibiliser la planète entière à l’agriculture et à l’approvisionnement en denrées alimentaires. Les participants de cette année sont originaires des 49 pays suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Australie, Bangladesh, Belgique, Bolivie, Botswana, Brésil, Canada, Chili, Chine, Colombie, Danemark, Équateur, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Guatemala, Hongrie, Inde, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Kenya, Lituanie, Malaisie, Népal, Nouvelle-Zélande, Nigéria, Paraguay, Pays-Bas, Philippines, Pologne, Royaume-Uni, Russie, Salvador, Sri Lanka, Suède, Tanzanie, Thaïlande, Turquie, Ouganda, Ukraine, Vietnam et Zimbabwe.

Pour en savoir davantage sur le Sommet, consultez le site Web www.ag-education.bayer.com, la page www.facebook.com/BayerAgEdu/ ou le fil Twitter @BayerAgEdu (tous en anglais seulement).

À propos de Groene Kring

Groene Kring (GK) est une association pour les jeunes agriculteurs de Flandre en Belgique qui compte environ 3 500 membres. GK réunit les jeunes agricultures grâce à des activités tenues régulièrement, organise de la formation en entrepreneuriat et défend les intérêts de ses membres à l’échelle régionale, nationale et internationale. Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site www.groenekring.be.

À propos de la Fédération des Jeunes Agriculteurs

La Fédération des Jeunes Agriculteurs  regroupe les jeunes agriculteurs qui vivent en Wallonie en Belgique, et qui y travaillent. Elle représente le point de vue de 2 800 membres et défend leurs intérêts à l’échelle nationale et européenne. Reconnue à titre d’organisme officiel de formation au sein du secteur agricole, elle organise également des cours. Pour obtenir davantage de renseignements, consultez le site www.fja.be.

Bayer : La science améliore la vie
Bayer est une société internationale dont les principales activités sont concentrées dans les domaines des sciences de la vie liés aux soins de santé et à l’agriculture. Les produits et services de l’entreprise visent à améliorer le bien-être des personnes et leur qualité de vie. En même temps, le groupe crée de la valeur grâce à l’innovation, à la croissance et à la capacité bénéficiaire élevée. Bayer souscrit aux principes du développement durable de même qu’à son rôle d’entreprise socialement et moralement responsable. Lors de l’exercice financier de 2016, le groupe comptait environ 115 200 employés et a réalisé des ventes de 46,8 milliards d’euros. Les dépenses en capital ont été de 2,6 milliards d’euros, et les dépenses en recherche et développement, de 4,7 milliards d’euros. Ces chiffres tiennent compte des activités de Covestro, une entité indépendante spécialisée en polymères de pointe, inscrite en bourse le 6 octobre 2015. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site www.bayer.com.

Note au rédacteur :

Des photos de qualité impression sont accessibles sur notre site Web au www.news.bayer.com.

Les rédacteurs de télévision et multimédias peuvent télécharger ou commander des séquences filmées à jour au sujet de Bayer sans frais au www.tv-footage.bayer.com.

Personne-ressource :

Komie Hossini : 403-723-7485
Adresse électronique : komie.hossini@bayer.com

Énoncés prospectifs
Ce communiqué de presse peut contenir des énoncés de nature prospective fondés sur les suppositions et les prévisions actuelles de la direction de Bayer. En raison de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus, il pourrait y avoir d’importantes différences entre les résultats, la situation financière, le développement ou le rendement à venir de l’entreprise et les prévisions que contient le présent communiqué. Ces facteurs sont notamment ceux dont il est question dans les rapports publics de Bayer publiés sur le site Web de Bayer à l’adresse suivante : www.bayer.com. L’entreprise n’assume aucune responsabilité, de quelque nature que ce soit, quant à la mise à jour de ces énoncés prospectifs ou à leur représentation exacte d’événements ou de développements futurs.

copyright-bayercropscience-r