Sencor STZ

Aperçu

Le nouvel herbicide pour pommes de terre SencorMD STZ vous permet de passer moins de temps à vous inquiéter des mauvaises herbes et plus de temps à apprécier les petites choses. Des choses comme regarder les étoiles, attendre l’autobus scolaire ou flatter le chien. Ces moments, nous les appelons des « petites vacances ». Grâce au tout nouveau Sencor STZ qui contrôle si bien les mauvaises herbes, vous pouvez en vivre davantage puisque vous savez que vous êtes protégé contre les mauvaises herbes les plus importantes. Appréciez donc ces vacances bien méritées, même si elles ne durent que quelques minutes.

Informations sur le produit

Herbicide

Type de produit

  • Herbicide
Cultures

Cultures

  • Pommes de terre
Graminées et mauvaises herbes à feuilles larges

Graminées et mauvaises herbes à feuilles larges

  • Graminées et mauvaises herbes à feuilles larges
Mauvaises herbes contrôlées (six principales)

Mauvaises herbes contrôlées (six principales)

  • Pied-de-coq
  • Brome des toits
  • Digitaire sanguine
 
 
Groupes et ingrédients actifs

Groupes et ingrédients actifs

  • Métribuzine, groupe 5
  • Sulfentrazone, groupe 14
Type de formulation

Type de formulation

  • Suspension concentrée fluidifiable

Principales caractéristiques des produits

  • Combine le pouvoir éprouvé de Sencor à celui du sulfentrazone, un nouvel ingrédient actif, pour un contrôle exceptionnel des mauvaises herbes importantes.
  • Application au sol et en prélevée sur les pommes de terre pour un meilleur contrôle à large spectre des mauvaises herbes et des graminées à feuilles larges.

L’herbicide Sencor STZ combine la puissance éprouvée de Sencor avec un nouvel ingrédient actif, le sulfentrazone, qui permet un contrôle exceptionnel des mauvaises herbes les plus importantes. Il est appliqué avec de l’équipement au sol durant le stade de prélevée pour un contrôle à large spectre renforcé des mauvaises herbes graminées et à feuilles larges dans les cultures de pommes de terre, avec une action sur les mauvaises herbes résistantes aux triazines, au glyphosate, au linuron et aux produits du groupe 2. Il agit sur les mauvaises herbes déjà levées et fournit un contrôle résiduel à large spectre des graines qui ne sont pas encore germées.

Résultats des recherches réalisées en Ontario en 2015 –% de contrôle global des mauvaises herbes (au 43e et 62e jour après l’application (JAA) Contrôle des mauvaises herbes avec Sencor STZ – Temps d’application Résultats des recherches réalisées en Ontario en 2016 –% de contrôle du chénopode blanc et de l'amarante à racine rouge L’herbicide Sencor STZ pour le contrôle du  chénopode blanc et de l'amarante à racine rouge

 

Ingrédients actifs

Groupe 5 Groupe 14
Métribuzine
Groupe 5
Sulfentrazone
Groupe 14

Cultures

Pommes de terre

Mauvaises herbes contrôlées

MAUVAISES HERBES GRAMINÉES, notamment :
Pied-de-coq
Brome des seigles
Digitaire sanguine
Panic d’automne
Sétaire géante
Sétaire verte
Sorgho d’Alep (plantules)
Panic capillaire
Sétaire glauque

MAUVAISES HERBES À FEUILLES LARGES, notamment :
Mollugine verticillée
Lampourde glouteron
Céraiste vulgaire
Petite herbe à poux
Pissenlit (plantules)
Renouée scabre
Stramoine commune
Kochia (STZ haut rendement seulement)
Renouée persicaire
Chénopode blanc
Sida épineuse
Amarante fausse-blite
Amarante à racine rouge
Soude kali
Bourse-à-pasteur
Tabouret des champs
Abutilon
Renouée liseron
Moutarde des champs
Liseron viloné
Oxalide dressée

Y compris les mauvaises herbes susmentionnées résistantes aux triazines, au glyphosate, au linuron et aux produits du groupe 2.

Provinces enregistrées

Colombie-Britannique
Nouveau-Brunswick
Terre-Neuve
Nouvelle-Écosse
Ontario
Île-du-Prince-Édouard
Québec

Application

  • Les applications de Sencor STZ doivent être effectuées durant le stade de prélevée, pour éviter que les plantules émergentes de pommes de terre subissent des dommages
    • Les nouvelles pousses de pommes de terre doivent être recouvertes d’au moins un pouce de terre au moment de l’application. Si l’application est retardée, des dommages peuvent survenir, notamment si les plantons de pommes de terre sont en période de germination ou s’ils se trouvent près de la surface du sol.
    • Après un buttage, laisser le sol se stabiliser et sécher avant d’appliquer le produit.
    • Après une application, éviter toute perturbation du sol, y compris des activités de buttage. Si des activités de buttage sont nécessaires après une application, il est recommandé d’attendre le plus longtemps possible.
  • Les applications de Sencor STZ requièrent une petite quantité de pluie dans les 10 à 14 jours subséquents pour permettre l’activation du produit.
  • Sencor STZ est recommandé pour les sols dont la teneur en matière organique se situe entre 1,5 % et 6 %, et pour les sols dont le pH est inférieur à 7,8. Consulter l’étiquette pour en savoir davantage.
  • Utiliser les taux plus élevés pour :
    • les pommes de terre dont la saison est plus longue
    • les situations nécessitant un contrôle de plus longue durée et lors de fortes infestations de mauvaises herbes
    • les sols dont le pH est inférieur à 7,0 et dont la teneur en matière organique dépasse 3 %

Le délai de sécurité
  • 12 heures

 

Le délai avant récolte
  • 60 jours

 

Maximum d’applications
  • Le STZ (sulfentrazone) ne doit pas être appliqué dans le même champ au cours de deux années consécutives

 

Présentation

Offert sous forme d’emballage combiné pratique

  • Sencor 75DF : pâte granulée à 75 %
  • STZ – 480 g/L : formulation fluide

 

Taux
  • Dose recommandée : 600-800 g/ha (243-324 g/ac.) de Sencor et 157-219 mL/ha (64-89 mL/ac.) de STZ1,2

 

Période d'application
  • Pour applications en prélevée seulement

 

Volume d’eau

Application au sol :

  • 100 à 300 L/ha (10-30 gal US/ac.)

 

Résistance à la pluie
  • 6 heures après l’application

 

Intervalles de replantation
  • Les pommes de terre peuvent être replantées n’importe quand après une application de STZ

Étiquette STZ : intervalles de remise en culture

Culture de rotation Intervalle de replantation (en mois)
Luzerne 12
Orge 12
Canola 12
Pois chiches N’importe quand
Maïs, champ 12
Maïs, doux ou à éclater 24
Pois secs N’importe quand
Lin N’importe quand
Lentilles 24
Pommes de terre N’importe quand
Sorgho 24
Soya N’importe quand
Tournesols N’importe quand
Blé dur et de printemps 12
Blé d’hiver 4

L’herbicide SENCOR 75 DF peut endommager certaines cultures de rotation :

  • Les cultures suivantes : oignon, céleri, poivron, chou, laitue, épinard, betteraves à sucre et potagère, navet, citrouille, courge, concombre, melon, tabac et canola (colza) non résistant aux triazines sont sensibles à l’herbicide SENCOR 75 DF et peuvent être endommagées si elles sont ensemencées dans un champ traité avec l’herbicide SENCOR 75 DF pendant l’année de l’application ou l’année suivante.
  • Les cultures protectrices ou ensemencées à l’automne telles que le blé, l’avoine et le seigle peuvent être endommagées si elles sont ensemencées au cours d’une saison où l’herbicide SENCOR 75 DF a été utilisé.

 

Résidus et mise en pâturage
  • Attendez 60 jours après l’application avant de récolter les pommes de terre

1 Ce mélange en réservoir permet aussi de contrôler les mauvaises herbes résistantes au glyphosate et aux ALS, de même que le kochia à balais, lorsque le STZ est appliqué à raison de 219 ml/ha
2 Ne pas utiliser sur des sols dont le pH est de 7,8 ou supérieur. Pour connaître les taux d’application appropriés selon la texture, la teneur en matière organique et le pH du sol, consulter l’étiquette.

Gestion de la résistance


Pour retarder la résistance à l’herbicide :

  • Lorsque possible, alternez l’utilisation d’herbicide STZ ou d’autres herbicides du groupe 14 avec l’utilisation d’herbicides de différents groupes contrôlant les mêmes mauvaises herbes dans un champ.
  • Utilisez des mélanges en réservoir contenant des herbicides de différents groupes si cela est permis. Pour retarder la résistance, des partenaires moins sujets au développement de la résistance devraient contrôler les mauvaises herbes mieux que des partenaires plus enclins à la résistance.
  • L’utilisation d’herbicide devrait être basée sur un programme de gestion des mauvaises herbes qui inclut des inspections sur le terrain, des relevés sur les utilisations antérieures et la rotation des cultures, sur les pratiques de labour (ou autres méthodes mécaniques), sur les pratiques de cultures (par exemple, densités de semis plus élevées, méthodes d’application de fertilisant et moment propice pour favoriser la récolte et non les mauvaises herbes), les pratiques biologiques (mauvaises herbes compétitives ou variétés) et sur les autres pratiques de gestion.
  • Surveiller les populations de mauvaises herbes après l’application de l’herbicide pour détecter le développement des signes de résistance (par exemple, seulement une des mauvaises herbes précisées sur l’étiquette n’est pas contrôlée). Si vous soupçonnez une résistance, empêchez la production des graines de mauvaises herbes dans la zone affectée, si possible, avec un herbicide de rechange d’un autre groupe. Empêchez les mauvaises herbes résistantes de s’étendre dans d’autres champs en nettoyant l’équipement de labour et de récolte avant de travailler dans un autre champ et utilisez des semences saines.
  • Faites tester les mauvaises herbes suspectées d’être résistantes par un laboratoire qualifié afin de confirmer la résistance et d’identifier les autres options d’herbicide.
  • Contactez votre spécialiste local ou des conseillers agréés pour obtenir d’autres recommandations sur les pesticides utilisés pour la gestion de la résistance pour des cultures précises ou les biotypes nuisibles.

 

Gestion de la résistance exceptionnelle
  • Toute population de mauvaises herbes peut contenir ou développer naturellement une résistance à l’herbicide STZ ou aux autres herbicides du groupe 14. Les biotypes résistants peuvent dominer la population de mauvaises herbes lorsque ces herbicides sont utilisés plusieurs fois dans le même champ. Il peut exister d’autres mécanismes de résistance sans lien avec le site ou le mode d’action, mais qui sont spécifiques à des composés chimiques, comme un métabolisme accru. Il est recommandé de suivre des stratégies appropriées de gestion de la résistance.

 

Qu’est-ce que la résistance?

La résistance est une capacité naturelle héréditaire qu’ont certains biotypes de mauvaises herbes à survivre à un traitement herbicide qui devrait, dans des conditions d’utilisation normales, contrôler efficacement leur population. Certaines mauvaises herbes résistantes aux herbicides ont développé naturellement un ou plusieurs mécanismes qui leur permettent de survivre à un traitement herbicide.


Tableau – Résistance simple aux herbicides, résistance croisée et résistance multiple

Pour qu’une mauvaise herbe soit réputée résistante, elle doit :



  • normalement être contrôlée par l’herbicide
  • survivre à une dose normalement létale de l’herbicide
  • pouvoir transmettre cette résistance de génération en génération

Les individus résistants aux herbicides sont naturellement présents à de très faibles fréquences dans une population de mauvaises herbes.

Quel est l’impact sur l’agriculture au Canada?

Pourquoi cela est-il important pour vous?



La résistance aux herbicides entraîne des enjeux de gestion et des préoccupations bien réels en matière de rendement, surtout actuellement, à l’heure où un nombre croissant de mauvaises herbes résistantes aux herbicides se répandent dans tout l’Ouest canadien.

Perte d’options herbicides viables

  • Nécessité de s’en remettre aux herbicides offerts actuellement sur le marché pour l’avenir prévisible
  • Aucun herbicide doté de nouveaux modes d’action ne fait partie des essais avancés

Des changements seraient de rigueur à l’égard des pratiques de gestion des cultures et des mauvaises herbes

  • La culture sans travail ou le travail réduit du sol reposent grandement sur l’utilisation d’herbicides pour le contrôle des mauvaises herbes

Diminution du rendement du capital investi

  • Augmentation du coût de la lutte contre les mauvaises herbes
  • Perte de potentiel de rendement

La quantité de mauvaises herbes présentant une résistance aux herbicides continue à augmenter

  • Notamment les mauvaises herbes résistantes à de multiples modes d’action

Développement de la résistance aux herbicides

Comment se développe la résistance aux herbicides?



L’image ci-dessous démontre l’interaction entre une espèce de mauvaise herbe et un mode d’action particulier, de même que le développement d’une résistance aux herbicides à différentes vitesses. Il est évident qu’au fil du temps, l’utilisation d’un herbicide passe rapidement d’une très grande efficacité à une inefficacité extrême. En fait, dès la 5e année d’application, l’herbicide n’arrive plus à éliminer les mauvaises herbes résistantes aux herbicides. Il est particulièrement alarmant de constater une augmentation considérable du taux d’échec entre les 4e et 5e saisons.

Tableau – Développement de la résistance aux herbicides
Traitement
% de mauvaises herbes résistantes dans la population Contrôle des mauvaises herbes
0 Application 0,0001 % Excellent
1re Application 0,00143 % Excellent
2e Application 0,0205 % Excellent
3e Application 0,294 % Excellent
4e Application 4,22 % Excellent
5e Application 60,5 % Échec
Source: Weed Science Society of America, 2011

Que pouvez-vous faire pour retarder l’apparition d’une résistance aux herbicides?



  • Éviter de vous fier uniquement aux herbicides pour contrôler les mauvaises herbes
  • Élaborer des plans de gestion des mauvaises herbes à long terme, propres à vos champs
  • Faire une rotation des groupes d’herbicides d’une année sur l’autre

Lignes directrices générales pour la rotation des herbicides:



  • Éviter d’utiliser à répétition les mêmes herbicides dotés du même mode d’action dans le même champ d’une année sur l’autre
  • Limiter le nombre d’applications d’un même herbicide ou d’herbicides ayant le même site d’action au cours d’une même saison de production
  • Utiliser des mélanges ou des traitements séquentiels d’herbicides comportant différents modes d’action, et agissant sur les mêmes mauvaises herbes ciblées, dans la mesure du possible
  • Utiliser des herbicides non sélectifs avant l’ensemencement ou avant la levée, pour contrôler les mauvaises herbes hâtives (qui apparaissent avant la levée de la culture) et les échappées de traitement

Stratégies de gestion des mauvaises herbes résistantes

  1. PROCÉDER À LA ROTATION DES CULTURES
  2. Procéder à une rotation de cultures le plus souvent possible, afin d’utiliser les modes d’action uniques émanant de chacune des cultures

  3. SYNCHRONISER LES APPLICATIONS D’ENGRAIS
  4. Synchroniser et effectuer les applications d’engrais de façon à ce qu’elles profitent aux cultures, plutôt qu’aux mauvaises herbes

  5. CIBLER LES MAUVAISES HERBES PROBLÉMATIQUES
  6. Cibler systématiquement les mauvaises herbes problématiques et intervenir rapidement dès que survient un changement dans leurs populations

  7. EFFECTUER DU DÉPISTAGE FRÉQUEMMENT
  8. Effectuer du dépistage fréquemment, et prendre note de la réaction de chaque population de mauvaises herbes à chacune des applications (pré-levée, post-levée et pré-récolte)

  9. ÉLIMINER TOUTES LES MAUVAISES HERBES
  10. S’assurer d’éliminer toutes les mauvaises herbes avant qu’elles ne produisent de graines, même s’il faut les arracher à la main. Comme le dit le vieux proverbe anglais : un an de semis, sept ans de désherbage

  11. DÉFINIR UN PÉRIMÈTRE DE GESTION DES MAUVAISES HERBES
  12. Définir une zone exempte de mauvaises herbes d’une largeur de un mètre autour de vos champs en production cultures (pour éviter la propagation de nouvelles mauvaises herbes et leur prolifération dans vos champs)

  13. AVOIR LE DESSUS SUR LES MAUVAISES HERBES
  14. Réduire l’écartement des rangs et augmenter les taux de semis pour optimiser les populations de plants, pour maximiser la compétitivité de votre culture et pour réduire le temps de formation du couvert végétal

  15. MAXIMISER L’EFFICACITÉ DE VOS HERBICIDES:
    • Choisissez vos herbicides en fonction de vos mauvaises herbes les plus récalcitrantes
    • Utiliser la totalité du taux indiqué sur l’étiquette
    • Inclure les meilleurs mélanges en réservoir et adjuvants
    • Utiliser le volume de pulvérisation approprié (suivre les instructions sur l’étiquette)
    • Utiliser l’espacement approprié entre les buses et la bonne taille de gouttelettes
    • Ne pas pulvériser à des vitesses de déplacement excessives (suivre les instructions sur l’étiquette)
    • Appliquer durant les meilleures conditions météorologiques qui soient (par temps chaud, humide, ensoleillé et très peu venteux)
    • Maximiser les intervalles de résistance au délavage après la pluie
    • Tenir compte du moment de la journée (les herbicides sont plus efficaces lorsqu’ils sont appliqués entre 8 h et 21 h)

Stratégies de gestion de la résistance aux herbicides à l’adresse : MixItUp.ca

La résistance aux herbicides est le problème de tout le monde.Ce produit s’inscrit dans les solutions « Diversifiez ».

Pour découvrir d’autres stratégies et solutions conviviales, visitez diversifiez.ca

Produits connexes


Titan Emesto

Traitement pour plantons de pommes de terre

Titan Emesto est le traitement fongicide et insecticide coloré pour plantons, unique en son genre, qui procure une protection contre le plus large spectre d’insectes et d’importantes maladies transmises par les semences.
En savoir plus
Velum Prime

Nématicide pour les pommes de terre

Les nématodes, c’est de l’histoire ancienne. Voici Velum Prime, le premier nématicide non fumigant au Canada qui protège vos pommes de terre contre les nématodes et l’alternariose, afin de maximiser les rendements et la qualité de vos cultures.
En savoir plus
Luna Tranquility

Fongicide pour les pommes de terre

Le fongicide Luna Tranquility procure une protection sans précédent contre un grand nombre de maladies, grâce à ses propriétés préventives et systémiques.
En savoir plus
Serenade Soil

Fongicide pour les pommes de terre

Serenade SOIL est un biofongicide qui s’applique dans le sillon, pour protéger vos cultures contre les maladies transmises par le sol, comme la rhizoctonie. Il est exempt de toute tolérance à l’importation.
En savoir plus
Sivanto Prime

Insecticide foliaire pour les pommes de terre

Sivanto Prime permet de cibler avec précision les principaux insectes ravageurs tout en maintenant un profil d’innocuité favorable pour de nombreux insectes bénéfiques. Contribue à protéger la santé globale de vos cultures, à freiner la propagation des maladies et à préserver votre investissement.
En savoir plus

Recherchez



Région:  Terre-Neuve

Retrouver mon représentant Bayer local

Vous ne connaissez pas votre représentant Bayer local?

Maintenant offert en ligne.

Learn how you can customize the weed control on your farm. Get the Bayer Tank Mix List today!

Copyright © Bayer CropScience