Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

mardi, mars 19, 2019

Devancez la pourriture sclérotique

La pourriture sclérotique peut avoir un impact important sur votre rendement de canola. Une fois qu’elle apparaît dans vos champs, il est déjà trop tard. En présence de plants infectés et selon l’incidence et la gravité de l’infection, la pourriture sclérotique entraîne des pertes moyennes, voire supérieures à 14 % * pour les producteurs de canola canadiens. Ça, c’est la mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez contrôler la gestion de ces pertes.

*15 essais de fongicides sur des cultures exposées à un stress élevé (2014 - 2016). Le stress élevé a été mesuré par contrôle de sensibilité avec une incidence de maladie supérieure à 10 %.




Devancez la pourriture sclérotique

Une raison de s’inquiéter

En 2016, la pourriture sclérotique a causé de nombreux dégâts dans les Prairies. Les conditions étaient propices au développement de la maladie puisque les épidémies étaient directement attribuables à la charge de spores, à la densité de peuplement et aux conditions météorologiques. En présence d’une forte humidité dans le couvert, la pourriture sclérotique peut prospérer (deux semaines avant la floraison jusqu’à la fin de cette période).

Les sclérotes responsables de la pourriture sclérotique se cachent dans le sol des trois provinces des Prairies. Selon Canola Watch, en 2016, 90 % de tous les champs de cette région qui ont fait l’objet d’enquêtes étaient atteints. Comme la fréquence de la maladie était élevée en 2016, il reste encore beaucoup d’inoculum dans le sol.

En raison de nombreuses maladies, la rotation des cultures peut être un moyen efficace de réduire les niveaux d’infection dans le sol. Toutefois, la rotation à elle seule ne suffit pas. Les spores qui causent la pourriture sclérotique et qui peuvent provenir des champs avoisinants se propagent facilement. Ils peuvent survivre jusqu’à cinq ans dans le sol et infecter certaines autres cultures à feuilles larges sensibles.


En général, l’estimation d’une perte de rendement associée à la pourriture sclérotique est décrite comme « un taux d’incidence réduit de moitié ». Ainsi, un taux d’incidence de 10 % pourrait vous coûter 5 % de votre rendement. Une fois que vos semences sont en terre, le seul moyen de la protéger efficacement votre culture contre la pourriture sclérotique est d’être proactif. Le fongicide Proline protégera à la fois votre culture et votre rendement. Dans le cadre d’essais cliniques avec des taux d’incidence supérieurs à 10 %, les résultats ont démontré une augmentation de 16 % du rendement après l’application de Proline comparativement aux cultures non traitées.

Soyez proactif avec Proline

Une infection causée par la pourriture sclérotique peut entraîner une diminution du potentiel de rendement en raison des facteurs suivants :

  • Mort de la plante avant le développement des semences
  • Maturité inégale des semis
  • Gousses sous-développées
  • Poids des semences moins élevé
  • Risque accru de pertes dans l’andainage

La pourriture sclérotique est extrêmement difficile à prévoir. Il est donc essentiel d’être proactif en utilisant un fongicide de confiance pour protéger vos champs. Prévoyez une application de fongicide Proline cette saison pour réduire les infections efficacement. Un plus grand nombre de producteurs utilisent Proline pour combattre la maladie, comparativement à tout autre type de fongicide.

Pour en apprendre davantage sur Proline ou pour calculer votre potentiel retour sur investissement après une application du produit, visitez Proline Product Page