Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

mardi, mai 18, 2021

Dépistage et gestion de la chrysomèle des racines du maïs adulte

A rotary hoe in a field.

Pourquoi est-il important de dépister les chrysomèles des racines du maïs (CRM) adultes?

Le dépistage des chrysomèles des racines du maïs (CRM) adultes peut aider les producteurs à prendre des décisions éclairées pour la culture de la prochaine année.

Identification des adultes

Deux espèces de CRM, l’occidentale (Diabrotica virgifera virgifera LeConte) et la septentrionale (Diabrotica barberi Smith & Lawrence), sont responsables de la majorité des dommages causés par la CRM dans l’Est du Canada. Les larves sont très semblables et peuvent être difficiles à distinguer l’une de l’autre. La chrysomèle occidentale des racines du maïs (CORM) adulte est reconnaissable aux rayures que porte la femelle (figure 1) ou aux ailes presque noirâtres du mâle (figure 2).

Chrysomèle occidental des racines du maïs femelle

Figure 1. Chrysomèle occidental des racines du maïs femelle. Crédit photo : Frank Peairs, Colorado State University, Bugwood.org.

Chrysomèle occidental des racines du maïs mâle

Figure 2. Chrysomèle occidental des racines du maïs mâle.

La chrysomèle septentrionale des racines du maïs (CSRM) est vert jaunâtre à verte, les femelles se distinguant par leur taille légèrement plus grande et leur abdomen plus large (figure 3).

Chrysomèle septentrionale des racines du maïs femelle

Figure 3. Chrysomèle septentrionale des racines du maïs femelle.

Dépistage

Le dépistage de la CRM doit se faire régulièrement jusqu’en août. Tous les champs de maïs doivent faire l’objet d’un dépistage de la CRM, en particulier les champs de maïs en continu et ceux qui ont été ensemencés tard. Les cultures de rotation où on trouve du maïs spontané doivent également faire l’objet d’un dépistage de la CRM.1

  • Comptez tous les individus adultes de CORM et de CSRM sur deux plants de 25 emplacements très éloignés les uns des autres dans chaque champ, soit 50 plants au total. La distance entre chaque plant échantillonné doit être suffisante pour ne pas déranger les insectes qui se trouveraient sur d’autres plants qui seront examinés. Évitez les rangs de bordure. Tous les adultes observés sur chaque plant doivent être comptés, y compris ceux qui se trouvent sur l’extrémité de l’épi, la panicule, la surface des feuilles et derrière l’aisselle des feuilles.2
  • En général, si les populations d’adultes dépassent 0,75 individu par plant, il y a un risque de perte de rendement important la saison suivante. Prévoyez des mesures de lutte la saison suivante.

Pendant le dépistage, il est utile de regarder aussi si des soies ont été sectionnées sur les plants. Les CRM qui naissent avant l’apparition des soies peuvent se nourrir des tissus foliaires, mais elles préfèrent malgré tout les soies. Tenez compte du moment de l’apparition des soies par rapport aux champs voisins. Les champs dont les soies apparaissent plus tôt ou plus tard que leurs voisins risquent d’être plus lourdement infestés et endommagés par les CRM adultes qui s’y rendront.

Gestion


Méthodes de lutte culturales

Semez en rotation des cultures autres que le maïs.
Semez un refuge de maïs non B.t. dans le champ de maïs B.t. si vous n’utilisez pas un mélange de semences qui contient déjà de la semence de refuge.
Détruisez tous les plants de maïs spontanés susceptibles de servir d’hôte aux chrysomèles des racines du maïs.3
Si vous cultivez du maïs en continu, adoptez une rotation qui comporte du maïs à combinaison de caractères B.t.-CRM et du maïs B.t. non protégé contre la CRM, en plus d’autres mesures de lutte.

Changer la date de semis

Les plants de maïs semés tôt produisent généralement des systèmes racinaires plus vigoureux et ont un potentiel de rendement plus élevé. Semer le maïs tôt peut aussi faire en sorte que l’apparition des soies et la pollinisation aient lieu avant le pic d’émergence des CRM. Cela peut réduire les risques de sectionnement des soies et d’interférence avec la pollinisation.

En revanche, dans le maïs semé tard, l’apparition des soies et la pollinisation se produisent plus tardivement, ce qui augmente grandement les risques de sectionnement des soies et de dommages aux grains. Les champs semés tard peuvent également être plus attrayants pour les CRM prêtes à pondre, ce qui signifie que la culture de l’année suivante sera davantage exposée aux dommages causés par les larves.4

Lutte chimique

Comme l’émergence des adultes et leur déplacement d’un champ à l’autre sont très variables, le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario ne recommande pas l’utilisation d’insecticide pour lutter contre les CRM adultes. Prévoyez plutôt d’utiliser l’année suivante les mesures de lutte mentionnées précédemment. Les années où il est nécessaire de semer un maïs sans caractère de protection contre la CRM, utilisez un insecticide appliqué au sol ou un traitement de semences pour combattre la CRM.1

Sources

1 Ontario Ministry of Agriculture, Food and Rural Affairs and the Canadian Corn Pest Coalition. 2020. Mitigation measures to manage Bt resistant corn rootworm in Ontario.

2Anonyme. Corn rootworm. Crop Sciences Extension & Outreach. University of Illinois at Urbana Champaign.http://extension.cropsciences.illinois.edu/fieldcrops/insects/corn_rootworm/.

3 Knodel, J.J. 2015. Tips for pest management of corn rootworm and spider mites in North Dakota. North Dakota State University. https://www.ag.ndsu.edu/CarringtonREC/documents/news/2015/.

4 Knodel, J.J., V. Calles-Torrez, and Boetel, M.A. 2017. Integrated pest management of corn rootworms in North Dakota. North Dakota State University. https://www.ag.ndsu.edu/publications/crops/integrated-pest-management-of-corn-rootworms-in-north-dakota..

 

La performance

peut varier d’un endroit à l’autre et d’une année à l’autre, compte tenu des variations locales dans les conditions de croissance, de sol et de climat. Si possible, les producteurs devraient évaluer les résultats de plusieurs sites et années et devraient tenir compte des conséquences de ces conditions sur leurs champs.


 

© 2021 Groupe Bayer. Tous droits réservés.