Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

mardi, mai 25, 2021

Conditions environnementales défavorables à la gestion des mauvaises herbes dans les céréales

A rotary hoe in a field.

Lorsque les conditions climatiques sont défavorables comme en période de sécheresse, de temps froid, de chaleur ou de précipitations abondantes, les traitements herbicides peuvent être moins efficaces et causer des dommages aux cultures.

Quelle est l’incidence d’une sécheresse sur les mauvaises herbes et les cultures de céréales?

La plupart des herbicides pénètrent dans la plante par la cuticule des feuilles (couche cireuse qui recouvre la feuille). En condition de sécheresse, la cuticule des feuilles épaissit, ce qui réduit l’assimilation de l’herbicide par la plante. Il est donc possible que la dose critique ne soit pas atteinte et que les mauvaises herbes ne soient pas maîtrisées de façon satisfaisante.

Une sécheresse accélère également le développement des plantes. Bien que les plantes ne soient pas aussi robustes en période de sécheresse, elles peuvent passer d’un stade de croissance au suivant plus rapidement. Lorsqu’un herbicide appliqué à un moment où les plantes sont à un stade plus avancé que le stade de traitement sécuritaire ou recommandé sur l’étiquette, la culture peut subir des dommages. Les graminicides des groupes 1 et 2 dans les céréales sont des exemples de tels herbicides. Normalement, ces herbicides maîtrisent les mauvaises herbes graminées dans les céréales de façon sécuritaire parce que la culture est capable de métaboliser la matière active alors que certaines mauvaises herbes graminées ne le sont pas. Par exemple, l’herbicide VarroMD est sécuritaire pour la culture jusqu’au stade du premier nœud. Cela veut dire que lorsque le traitement est effectué avant le stade du premier nœud, la culture est en mesure de métaboliser efficacement l’herbicide alors que les mauvaises herbes meurent. Toutefois, la culture perd progressivement sa capacité de métaboliser l’herbicide après ce stade de croissance.

Recommandation de gestion : Vérifier le stade de croissance de la culture avant le traitement pour s’assurer que la culture n’est pas plus avancée que le stade sécuritaire. Les plantes les plus avancées se trouvent généralement sur le dessus des buttes érodées et sur les coteaux plein sud.

Quelle est l’incidence du temps froid sur les mauvaises herbes et les cultures de céréales?

La plupart des graminicides sélectifs utilisés dans les céréales doivent se déplacer dans la plante pour atteindre le site cible où ils causent la mort de la plante. Dans le cas des mauvaises herbes graminées annuelles (comme la folle avoine), si la température de l’air est inférieure à 3oC ou 4oC, la translocation de l’herbicide ralentit ou même cesse complètement. Il est donc possible que la quantité de matière active qui atteint le site cible soit non létale, ce qui réduit la maîtrise des mauvaises herbes (figure 1).

Faible maîtrise d’un grand plant de folle avoine par temps froid

Figure 1. Faible maîtrise d’un grand plant de folle avoine par temps froid

L’application d’un herbicide des groupes 1 et 2 par temps froid peut causer des dommages aux cultures de céréales. Par temps froid (moins de 3oC ou 4oC), les enzymes naturels de la plante qui métabolisent l’herbicide ne sont pas actifs. Par conséquent, une certaine quantité d’herbicide peut demeurer intacte dans la plante et l’endommager.

Conseil de gestion : Effectuer tout traitement de graminicide dans les céréales au moins trois jours ou quatre après une période de temps froid.

Quelle est l’incidence d’un gel sur les mauvaises herbes et les cultures de céréales?

Le temps froid a les effets décrits ci-dessus sur les mauvaises herbes et les cultures. De surcroît, un gel peut tuer les plantes ou des parties de plantes. Les feuilles mortes ne peuvent pas assimiler les herbicides. L’assimilation d’herbicide est alors réduite et, par conséquent, l’efficacité du traitement peut également être réduite.

Conseil de gestion : Après un gel, attendre que de nouvelles pousses apparaissent avant de faire un traitement herbicide.

La température et le risque de gel peuvent varier en fonction de l’élévation au sein d’une petite région géographique. Les baissières sont plus à risque, notamment lorsque le ciel est dégagé et que les vents sont calmes. En outre, le risque de gel est plus élevé et les variations de température sont plus prononcées par temps sec et lorsque l’humidité relative est faible.

Quelle est l’incidence de précipitations abondantes ou de conditions anaérobies de sol sur les mauvaises herbes et les cultures de céréales?

Une inondation peut causer un arrêt de croissance et avoir les mêmes conséquences que du temps froid. Il est possible que l’herbicide n’atteigne pas le site cible en quantité suffisante pour causer la mort des mauvaises herbes. Quant à la culture, elle peut subir des dommages en raison du ralentissement de son métabolisme. En outre, toute pluie qui survient avant que l’intervalle de résistance à l’entraînement par la pluie indiqué sur l’étiquette soit écoulé peut entraîner le délavage de l’herbicide, ce qui diminue la maîtrise des mauvaises herbes.

Conseil de gestion : Suivre l’intervalle de résistance à l’entraînement par la pluie indiqué sur l’étiquette du produit. Éviter d’effectuer un traitement lorsque les plantes sont stressées par un sol saturé ou par des conditions anaérobies de sol.

Quelle est l’incidence de la chaleur sur les mauvaises herbes et les cultures de céréales?

Le fait de mélanger en cuve des herbicides avec des fongicides, des engrais et des régulateurs de croissance accroît la quantité de surfactant et de solvant dans la bouillie de pulvérisation, ce qui peut faire augmenter l’assimilation de l’herbicide par la plante. Par temps chaud (25oC et plus), cela peut causer la brûlure des feuilles ou le jaunissement soudain de la culture.

Jaunissement et brûlure des feuilles de la culture causés par une concentration élevée de solvants dans la bouillie Jaunissement et brûlure des feuilles de la culture causés par une concentration élevée de solvants dans la bouillie

Figures 2 et 3. Jaunissement et brûlure des feuilles de la culture causés par une concentration élevée de solvants dans la bouillie.

Conseil de gestion : Ne pas ajouter d’engrais, de fongicides ou de régulateurs de croissances dans la cuve lorsque le traitement est effectué par temps chaud. Suivez les directives indiquées sur l’étiquette du produit.

Sources

Patzer, K. 2021. Entretien mené le 5 mars 2021.

Sikkema, P., Robinson, D., Johnson, E. 2021. Weed Science Short Course. Université de Guelph.

 

Avis juridiques

VEUILLEZ TOUJOURS LIRE ET SUIVRE LES DIRECTIVES DES ÉTIQUETTES DES PESTICIDES. La performance peut varier d'un endroit à l'autre et d'une année à l'autre, compte tenu des variations locales dans les conditions de croissance, de sol et de climat. Si possible, les producteurs devraient évaluer les résultats de plusieurs sites et années et devraient tenir compte des conséquences de ces conditions sur leurs champs.

 

Mélanges en réservoir: L’utilisateur doit avoir en sa possession les étiquettes correspondant à chacun des produits, au moment de l’application. Respecter le mode d’emploi correspondant, incluant les taux d’application, les précautions et les restrictions de chaque produit utilisé dans le mélange en réservoir. Bayer n’a pas testé la compatibilité ou la performance des préparations des produits utilisés en mélange en réservoir, autres que celles spécifiquement indiquées dans la liste des marques de commerce. Toujours déterminer la compatibilité des produits utilisés dans les mélanges en réservoir en mélangeant préalablement de petites quantités proportionnelles. VarroMD est une marque déposée de Bayer Group. Utilisée sous licence. Bayer CropScience Inc. est membre de CropLife Canada. ©2021 Groupe Bayer. Tous droits réservés. 4029_S1_CA