Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

lundi, mai 24, 2021

Détermination des stades de croissance du maïs

A rotary hoe in a field.

La croissance du maïs comporte deux phases distinctes : la phase végétative et la phase reproductive.

Stades végétatifs du maïs

Les stades végétatifs sont identifiés par le nombre de collerettes présentes sur le plant. La méthode de la collerette est généralement utilisée pour évaluer le stade de développement végétatif (V) du maïs. Une plantule de maïs qui ne possède encore aucune collerette est au stade VE. Lorsque le plant présente une collerette visible, il a atteint le stade V1. La collerette est la bande de couleur claire située à la base du limbe déployé, près de la jonction du limbe et de la tige du plant. Les feuilles situées à l'intérieur du verticille, qui ne sont pas entièrement déployées et dont la collerette n'est pas visible, ne sont pas considérées dans la détermination du stade de croissance. Par exemple, un plant avec trois collerettes sera un plant V3; cependant, il peut y avoir cinq à six feuilles visibles sur le plant (figure 1). Les plants de maïs se développent généralement jusqu'au stade V18 avant d'atteindre leur hauteur maximale, à la sortie de la panicule (VT), et de passer à la phase reproductive (R) du développement.

Vers le stade V6, il est possible que les feuilles inférieures se détachent du plant et qu’il soit nécessaire de disséquer le bas de la tige pour déterminer avec précision le stade atteint. Pour déterminer le stade d’une culture plus avancée, arrachez un plant et fendez la tige jusqu'à la masse racinaire. Repérez la base de la tige (une sorte de structure triangulaire de texture ligneuse) et localisez le premier entre-nœud au-dessus de cette structure. Ce nœud ligneux horizontal est le point d’ancrage de la cinquième feuille ou collerette. Par exemple, si vous pouvez compter cinq collerettes au-dessus de ce point, c’est que le plant de maïs est parvenu au stade V10.

Figure 1. Stades de croissance du maïs de l’émergence jusqu’à la maturité.

Figure 1. Stades de croissance du maïs de l’émergence jusqu’à la maturité.

VE Ce stade arrive quatre à cinq jours après le semis dans des conditions idéales, mais peut demander jusqu'à deux semaines ou plus dans des conditions fraîches ou sèches.
V1-V5 À V1, une feuille à bout rond apparaît sur la première collerette et les racines coronales s'allongent. À V2, le plant mesure de cinq à dix cm centimètres et compte sur l’énergie contenue dans la semence. V3 commence deux à quatre semaines après VE; le plant délaisse alors les réserves de la semence pour passer à la photosynthèse, et les racines coronales commencent à prendre le relais. Autour de V4, les mauvaises herbes à feuilles larges doivent être maîtrisées pour éviter les pertes. À V5, le nombre de feuilles et d’épis potentiels est déterminé. Le plant mesure 20 à 30 cm et le point de croissance demeure sous terre.
V6-V8 Quatre à six semaines après VE, le point de croissance passe au-dessus de la surface du sol et devient donc plus vulnérable à la grêle, au gel et au vent. Le système racinaire coronal domine. À V7, la phase de croissance rapide et d'élongation de la tige commence. Le nombre de rangées de grains est déterminé et le nombre potentiel de grains par rangée croît à partir de maintenant et jusqu'à V15/V16. À V8, le plant atteint 60 cm de hauteur.
V9-V11 Environ six à huit semaines après VE, le maïs entame une période de croissance et d'accumulation de matière sèche régulière et rapide. À V9, la panicule se développe rapidement mais n'est pas encore visible. De nouvelles feuilles apparaissent tous les deux ou trois jours et les amorces d'épis se développent.
V12-Vne À V12, le plant fait environ 1,2 mètre de haut, voire plus. Les besoins en nutriments et en eau pour la croissance sont très élevés. Toutes les feuilles ont atteint leur taille maximale et environ la moitié sont exposées à la lumière du soleil. Les racines échasses se développent et le nombre potentiel de grains par épi de même que la taille de l'épi ne sont toujours pas déterminés. Les dommages causés par les insectes et la grêle peuvent réduire le nombre de grains en développement. Les soies devraient apparaître dans deux semaines environ, à V15. La panicule a presque atteint sa pleine grosseur, mais n'est toujours pas visible. Les carences en humidité et en nutriments durant cette période peuvent réduire le nombre de grains potentiels par rangée, ce qui se traduit par des épis plus courts et un potentiel de rendement plus faible.
VT Neuf ou dix semaines environ après la levée, le maïs entre dans une période critique où le succès de la pollinisation est déterminant pour transformer les grains potentiels en grains viables qui se développeront. Le plant a atteint sa taille maximale. Les panicules sont entièrement visibles et les soies apparaîtront dans deux ou trois jours. La dissémination du pollen commence et se poursuit pendant une à deux semaines. La grêle peut faire beaucoup de dommages à ce stade.

Stades reproductifs du maïs

La phase reproductive débute après la sortie de la panicule. Les stades reproductifs sont déterminés par le développement des grains et non par le nombre de collerettes sur le plant.

Corn kernel fill during reproductive stages

Figure 2. Remplissage du grain de maïs durant les stades reproducteurs.

Stades de croissance du maïs

R1 Apparition des soies L’apparition des soies est l'un des stades les plus déterminants pour le potentiel de rendement. Un plant atteint le stade R1 lorsque ses soies sont visibles. Pour qu'un champ soit considéré à R1, on utilise la date moyenne d’apparition des soies. La date moyenne d’apparition des soies correspond au moment où les soies sont apparues sur 50 % des plants. La pollinisation commence à la base et progresse vers la pointe. On peut prévoir la date de maturité physiologique en ajoutant 50 à 55 jours à la date d’apparition des soies.
R2 Gonflement Environ 12 jours après l’apparition des soies, ces dernières foncent et se dessèchent. Les grains sont blancs et ont l’apparence de petites cloques contenant un liquide clair. Dans chaque grain se développe un embryon. Les grains contiennent 85 % d'humidité. À ce stade, le potentiel de rendement peut être compromis par certains facteurs de stress (surtout la sécheresse) responsables de l'avortement des grains.
R3 Stade laiteux Environ 20 jours après l’apparition des soies, les grains sont jaunes et le liquide clair devient blanc laiteux par l'accumulation d’amidon. Les grains contiennent 80 % d'humidité. Les facteurs de stress n’ont pas autant d’impact après ce stade, mais peuvent tout de même nuire au remplissage des grains et favoriser la cannibalisation et la verse des tiges.
R4 Stade pâteux Environ 26 jours après l’apparition des soies, le liquide amylacé à l'intérieur des grains devient pâteux. Les grains contiennent environ 70 % d'humidité et ont accumulé près de 50 % de leur matière sèche maximale. La partie supérieure des grains commence à durcir. Les facteurs de stress peuvent nuire au remplissage des grains et produire des épis parsemés de grains vides.
R5 Stade denté Environ 38 jours après l’apparition des soies, les grains contiennent plus ou moins 55 % d'humidité et presque tous sont dentés. La rafle a pris une couleur caractéristique : blanc, rose ou rouge. La récolte de l'ensilage commence à ce stade, selon le taux d'humidité de la plante entière souhaité.
R6 Point noir Environ 60 jours après l’apparition des soies, le plant est parvenu à maturité physiologique, et les grains ont atteint leur poids maximal en matière sèche, à 30 % ou 35 % d’humidité. La totalité du rendement est déterminé et un gel à ce stade n’a aucun impact sur le potentiel de rendement.
Grain de maïs au stade du point noir

Figure 3. Grain de maïs au stade du point noir. Notez l’extrémité noircie qui indique que le grain a atteint sa pleine maturité.

Unités thermiques de croissance (UTC)

Au Canada, les unités thermiques de croissance sont utilisées pour décrire l’accumulation de chaleur chaque saison. Cette méthode est présentée ci-dessous.

On doit toujours s’informer de la façon dont les hybrides sont évalués pour la maturité et l'accumulation d’UTC puisque celle-ci peut varier d’une semencière à l’autre. Certaines semencières ne tiennent pas compte des 150 UTC nécessaires de la germination à la levée dans leur évaluation de la maturité.

Dans notre guide de semences, les hybrides utilisés pour la production de maïs grain sont évalués par rapport à l’accumulation d’UTC nécessaires pour atteindre le point noir (maturité physiologique).

Dans le cas des hybrides utilisés aux fins d’ensilage ou de consommation au pâturage, vous pouvez généralement choisir un hybride évalué à 150-200 UTC de plus que ce que reçoit normalement votre région de production. La raison est que le maïs pour ensilage n’a pas à atteindre la maturité physiologique avant d’être récolté.

Le calcul des UTC est fondé sur la température de l’air. Les UTC sont calculées quotidiennement et s’accumulent lorsque la température de l’air est supérieure à 4,4 oC et inférieure à 30 oC. La température de l’air doit atteindre 12,8 oC pendant trois jours consécutifs pour que les UTC commencent à s’accumuler. Quand la température chute à -2 oC, les UTC cessent de s’accumuler1.

Température minimale quotidienne

Agriculture et Agroalimentaire Canada génère des cartes d’UTC que vous trouverez ici.2

Sources

1Nielsen, R.L. 2019. Predict leaf stage development in corn using thermal time. Purdue University Extension. https://www.agry.purdue.edu/ext/corn/news/timeless/VStagePrediction.html.

2Nielsen, R.L. 2020. Heat unit concepts related to corn development. Purdue University Extension. https://www.agry.purdue.edu/ext/corn/news/timeless/HeatUnits.html.

Sources Web vérifiées le 16 février 2021.

 

Legal Information

Le rendement peut varier d’un endroit à l’autre et d’une année à l’autre en fonction des conditions de croissance, du sol et des conditions climatiques locales. Dans la mesure du possible, les producteurs doivent évaluer les données de plusieurs parcelles sur plusieurs années et tenir compte de l’incidence de ces conditions sur leurs champs.

 

© 2021 Groupe Bayer. Tous droits réservés.