Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

jeudi, août 19, 2021

Caractères génétiques permettant d’améliorer la gestion de la récolte du canola

Canola Field

Diverses caractéristiques de la croissance et du développement du canola sont susceptibles de compliquer la récolte. La chute des siliques, l’égrenage, la verse et une maturation tardive ou inégale peuvent réduire le potentiel de rendement et de profit. La sélection végétale en faveur de caractères améliorés a permis de réduire les risques et d'offrir aux producteurs de canola davantage de souplesse pour la récolte. Considérant ces améliorations, le choix du produit de canola est l'une des décisions les plus importantes qu'un producteur doit prendre pour réussir sa récolte.

Chute des siliques et égrenage

La perte de graines avant la récolte est l'une des plus grandes menaces pour le potentiel de rendement du canola. Deux phénomènes en sont responsables : la chute des siliques et l’égrenage. Le premier survient lorsque la silique entière tombe au sol; le second se produit quand la silique, bien qu’elle demeure fixée au plant, s’ouvre et laisse tomber les graines au sol (figure 1). La chute et l’égrenage des siliques sont deux processus déterminés par la génétique du plant et par l'environnement, mais la chute des siliques semble être davantage influencée par les conditions environnementales.

Égrenage dans le canola
Égrenage dans le canola

Figure 1. Égrenage dans le canola

Résistance à l’égrenage : Jusqu'à récemment, l'andainage était la pratique privilégiée pour récolter le canola, principalement pour uniformiser la maturité des plants et parce que les anciennes variétés de canola présentaient de pauvres caractéristiques d’intégrité des siliques, ce qui entraînait souvent la chute et l’égrenage des siliques si la culture devait être récoltée tard. Aujourd'hui, toutefois, les produits de canola résistants à l’égrenage ont changé la donne. La sélection par l'amélioration génétique a permis d'obtenir des produits qui présentent maintenant un degré de résistance à l’égrenage que l'on ne trouvait pas chez les anciennes variétés et qui donne aux producteurs plus de souplesse pour gérer la récolte. Les producteurs qui sèment du canola résistant à l’égrenage peuvent opter pour la coupe directe et ne sont plus limités à l’andainage. Récolter le canola en coupe directe permet de laisser mûrir la culture plus longtemps dans le champ, ce qui peut favoriser la production de graines, tant en quantité qu’en grosseur. Ces produits se sont avérés plus résistants à l’égrenage pendant la récolte, même après des conditions météorologiques défavorables. Ce caractère peut contribuer à augmenter le potentiel de rendement, en particulier si l'on souhaite retarder le dessèchement de la culture et la récolte. Les produits de canola à coupe directe (SC) développés par Bayer sont bien adaptés à la pratique qui consiste à laisser les plants mûrir sur pied. Les produits de canola à coupe directe Plus (SC+) de Bayer produisent des siliques plus résistantes et ont démontré une plus grande tolérance à l’égrenage que les produits qui ne possèdent pas ce caractère.

L'adoption rapide de cette technologie au cours des dernières années confirme que la résistance à l’égrenage est une technologie avantageuse. Au Manitoba, par exemple, plus de 60 % des producteurs de canola utilisent maintenant une forme de résistance à l’égrenage1.

Verse

La verse est un phénomène par lequel les plants de canola se couchent, ce qui rend leur récolte difficile (figure 2). Les rendements de canola peuvent reculer de 16 % à 50 % dans les champs touchés par la verse2. Les conditions environnementales, les pratiques agronomiques, la génétique des plants, les insectes et les maladies peuvent être à l’origine de la verse.

Verse dans le canola.

Figure 2. Verse dans le canola. Photo gracieusement offerte par Courtney Meduna, Bayer.

Améliorations génétiques favorables à la tenue :Les principales caractéristiques des plants qui augmentent le risque de verse sont la force d'ancrage de la tige et de la racine pivotante, ainsi que la hauteur et le poids du couvert végétal. Les risques de verse sont moindres chez les produits de canola dotés de tiges solides et qui présentent une tendance à se ramifier plutôt qu'à s’élever en hauteur. Ces améliorations génétiques en faveur de la tenue des plants peuvent contribuer à accroître l'efficacité des opérations de récolte ainsi que le potentiel de rendement.

Maturité

Il est essentiel de bien choisir le moment de la récolte du canola pour maximiser le potentiel de rendement. Une récolte tardive augmente les risques de pertes dues à la chute et à l’égrenage des siliques lorsque les plants de canola mûrissent et sèchent. Une fois que les plants sont secs, des événements météorologiques extrêmes peuvent également augmenter les risques de chute et d’égrenage des siliques. De plus, les risques de verse augmente avec la maturation de la culture. Outre la date de semis, la génétique joue également un rôle important dans la maturité à la récolte parce que le nombre de jours nécessaires pour atteindre la maturité varie grandement d’une variété à l’autre (figure 3).

Améliorations génétiques favorables à la maturation : Grâce aux travaux de sélection végétale, des produits de semences de canola à maturité plus précoce sont maintenant offerts sur le marché. Le passage d'un produit tardif à un produit plus hâtif peut offrir un gain d’une à deux semaines dans le calendrier de récolte3. Le canola qui arrive à maturité plus tôt à l'automne peut être moins vulnérable aux pertes dues à la chute des siliques, à l’égrenage, à la verse et à d'autres stress causés par le gel. Bayer offre toute une gamme de produits de maturité différente pour répondre aux besoins individuels des exploitations. Un tel portefeuille de produits peut aider les producteurs à agrandir la fenêtre de récolte et à diminuer les risques de pertes.

Canola à différents stades de maturité.

Figure 3. Canola à différents stades de maturité. Photo gracieusement offerte par Meghan Desjardins, Bayer.

Dans le cas d’un champ dont la culture est de maturité inégale (figure 4), on doit d’abord récolter les zones plus mûres et laisser le temps aux autres zones d’atteindre la maturité. L'andainage peut également contribuer à atténuer les risques dans les champs à maturité inégale. Idéalement, l’andainage doit se faire quand 60 % des graines sur la tige principale ont changé de couleur4. Pour les zones les moins matures, il est conseillé d'attendre que les siliques inférieures aient en partie changé de couleur et que les graines dans les branches extérieures ne soient plus translucides ou molles. Dans les champs ensemencés avec des produits résistants à l’égrenage, il peut être utile de retarder l'andainage pour laisser le champ atteindre une maturité plus uniforme. Dans les cas où l'andainage n'est pas possible, il faudra décider de laisser les zones inégales mûrir naturellement ou d'appliquer un produit de pré-récolte avant de procéder à la coupe directe.

Maturité inégale dans un champ de canola.

Figure 4. Maturité inégale dans un champ de canola. Photo gracieusement offerte par Courtney Meduna, Bayer.

À garder en mémoire :

  • Même si vous utilisez des produits résistants à l’égrenage, que vous optiez pour la coupe directe ou l’andainage, le moment choisi pour récolter demeure un facteur critique pour réduire les pertes de rendement potentielles par chute et égrenage des siliques. Il est essentiel de bien identifier quand le canola est prêt à être récolté et de le faire en temps opportun pour se prémunir contre la chute et l’égrenage des siliques et éviter un baisse du potentiel de rendement.
  • Outre la résistance à l’égrenage, le potentiel de rendement d’une variété, le nombre de jours jusqu'à sa maturité, sa tenue et le système de désherbage sont des facteurs importants à considérer dans le choix d'un produit de canola, en particulier si la récolte se fait en coupe directe.
  • En raison du lien étroit qui existe entre les maladies et la verse, un bon ensemble de caractéristiques de résistance aux maladies, adapté aux conditions de votre exploitation, ainsi que des caractères favorables à la tenue peuvent contribuer à réduire la verse et à protéger le potentiel de rendement.
  • En plus d’utiliser des produits de canola plus précoces, il est possible de varier les taux et dates de semis pour modifier le moment de la récolte.
  • Choisir des produits de canola de maturité différente peut aider à gérer le calendrier de récolte et à réduire les risques. Semer les produits de canola hâtifs en premier et les produits tardifs en dernier peut aider à réduire le risque de pertes à la récolte et à mieux répartir la charge de travail à la ferme.

Pour obtenir plus d'information sur la gestion de votre récolte de canola, consultez la page suivante sur la Gérer les récoltes de canola en choisissant des variétés précoces et en les semant au bon moment.