Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

vendredi, septembre 17, 2021

Identification des insectes ravageurs du maïs tardif

Japanese beetle feeding on soybean leaf

Les infestations tardives d’insectes ravageurs peuvent être influencées par la maturité du maïs. Surtout le maïs semé tard ou à maturité plus tardive que celui des champs adjacents. Les champs semés plus tard sont très attirants pour les femelles de la deuxième génération de pyrales, pour le ver de l’épi du maïs et pour la légionnaire d’automne, car les soies vertes sont leur endroit préféré pour pondre. De plus, la chrysomèle des racines du maïs adulte préfère également les soies vertes ou le maïs en pollinisation et ces champs peuvent être de bons sites pour pondre et subir des dommages remarquables la saison suivante.

INSECTES RAVAGEURS DU MAÏS TARDIF, VT À R6
Stade de croissance du maïs
VT R1 R2 R3 R4 R5 R6
INSECTES RAVAGEURS SOUTERRAINS
CHRYSOMÈLE DES RACINES DU MAÏS LARVAE
INSECTES RAVAGEURS AU-DESSUS DU SOL
VER DE L’ÉPI DU MAÏS
PUCERON DU MAÏS
CHRYSOMÈLE DES RACINES DU MAÏS ADULTE
PYRALE DU MAÏS
LÉGIONNAIRE D’AUTOMNE
CRIQUETS
SCARABÉE JAPONAIS
PUNAISES
VER-GRIS OCCIDENTAL DU HARICOT
RAVAGEURS AÉRIENS
TÉTRANYQUE À DEUX POINTS

Table 1. Insectes ravageurs du maïs tardif, VT à R6.

Ver de l’épi du maïs

Contrairement au ver-gris occidental du haricot, le ver de l’épi du maïs est cannibal. Il y en a donc rarement plus qu’un par épi. Le ver de l’épi peut être de plusieurs couleurs, du noir au vert (Figure 1). C’est habituellement un ravageur plus important dans le maïs sucré que dans le maïs de grande culture.

Ver de l’épi du maïs

Figure 1. Ver de l’épi du maïs. Photo gracieusement offerte par R.L. Croissant, Bugwood.org.

Puceron du maïs

Ce puceron est bleu vert, en forme de poire et sans ailes (Figure 2). Il a de courtes antennes et une tache pourpre sur la base des cornicules. On le trouve habituellement d’abord dans les verticilles, se déplaçant sur la panicule plus tard en saison.

Puceron du maïs

Figure 2. Puceron du maïs. Photo gracieusement offerte par Eric Burkness, Bugwood.org.

Complexe des chrysomèles des racines du maïs

La plupart des espèces de chrysomèles des racines du maïs sont des chrysomèles des racines du maïs du nord (Figure 3) et des chrysomèles des racines du maïs de l’o (Figure 4). Le stade larvaire étant le plus dommageable, les adultes peuvent couper les soies et nuire à la pollinisation; par contre les soies coupées causent rarement des pertes économiques.

Chrysomèle des racines du maïs du Nord

Figure 3. Chrysomèle des racines du maïs du Nord. Photo gracieusement offerte par Daren Mueller, université d’état de l’Iowa, Bugwood.org.

Chrysomèle des racines du maïs de l’Ouest

Figure 4. Chrysomèle des racines du maïs de l’Ouest. Photo gracieusement offerte par Frank Peairs, université d’état du Colorado, Bugwood.org.

Pyrale du maïs

Selon la région, le maïs tardif peut être infesté par les larves de pyrales du maïs de la race univoltine (une génération) (régions au nord) ou par les larves de la race bivoltine (deux générations) (surtout au Midwest) (Figure 5). On peut trouver les larves dans la tige, dans l’épi et dans la rafle de l’épi. Dépister pour des excréments d’insectes dans les limbes ou pour des trous dans la tige, la rafle ou l’épi. Les activités d’alimentation peuvent diminuer le transfert des nutriments et de l’eau, augmenter le risque de développement des maladies de la tige, conséquemment augmenter la verse.

Pyrale du maïs

Figure 5. Pyrale du maïs. Photo gracieusement offerte par Frank Peairs, université d’état du Colorado, Bugwood.org.

Légionnaire d’automne

La principale caractéristique pour identifier la larve de la légionnaire d’automne est le « Y » blanc inversé entre ses yeux (Figure 6). Les adultes sont habituellement attirés par le maïs à maturité tardive ou semé tard, car elles n’hivernent pas dans le maïs des régions productrices du maïs. Elles s’envolent dans le Midwest à partir des états du sud.

Légionnaire d’automne

Figure 6. Légionnaire d’automne. Photo gracieusement offerte par Frank Peairs, université d’état du Colorado, Bugwood.org.

Criquets

Les dommages en début de saison se restreignent habituellement aux bordures des champs, mais à mesure que la plupart des criquets deviennent adultes, la migration vers le centre du champ augmente. Les criquets se nourrissent de feuilles, de soies et de l’extrémité des épis et lorsque les populations sont très élevées, la plante peut être entièrement dénudée.

Criquet birayé

Figure 7. Criquet birayé. Photo gracieusement offerte par Whitney Cranshaw, université d’état du Colorado, Bugwood.org.

Scarabée japonais

Le Scarabée japonais peut couper les soies et endommager les grains en développement à l’extrémité de l’épi. Comme pour la chrysomèle des racines du maïs adulte, les soies coupées causent rarement des problèmes économiques.

Scarabée japonais

Figure 8. Scarabée japonais. Photo gracieusement offerte par Whitney Cranshaw, université d’état du Colorado, Bugwood.org.

La punaise

Les dommages sur le maïs sont plus sévères lorsque les punaises se nourrissent d’épis immatures avant le stade des panicules, mais les dommages deviennent évidents après la pollinisation. Ces dommages déforment l’épi. Les dommages sur les épis après la pollinisation, quoiqu’inquiétants, ne sont pas aussi dommageables que ceux sur l’épi en développement.

Green stinkbug

Figure 9. La punaise verte. Photo gracieusement offerte par Frank Peairs, université d’état du Colorado, Bugwood.org.

Ver-gris occidental du haricot

Le ver-gris occidental du haricot attaque l’épi et peut être identifié par des bandes brunes derrière la tête (Figure 10). Habituellement, contrairement au ver de l’épi du maïs, plus d’une larve peut être trouvée sur l’épi.

Ver-gris occidental du haricot

Figure 10. Ver-gris occidental du haricot. Photo gracieusement offerte par Mike Weiss.

Tétranyque à deux-points

Les tétranyques à deux-points représentent une préoccupation économique lorsque les conditions météorologiques sont chaudes et sèches alors que les populations peuvent se propager extrêmement rapidement. Les hôtes incluent une grande variété de plantes, dont le maïs.

Tétranyque à deux-points

Figure 11. Tétranyque à deux-points. Photo gracieusement offerte par Frank Peairs, université d’état du Colorado, Bugwood.org.