Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

vendredi, avril 30, 2021

Gérer l’encroûtement du sol à l’aide d’une houe rotative

A rotary hoe in a field.

Encroûtement du sol

Un sol peut s’encroûter lorsqu’il commence à sécher après une forte pluie ou une inondation. Les sols les plus susceptibles de s’encroûter sont les sols de texture fine, pauvres en matière organique, sans résidus de culture en surface ou presque et travaillés de manière conventionnelle. Le temps chaud et venteux peut rapidement provoquer l’encroûtement. La présence de résidus peut aider à diminuer l’impact des gouttes de pluie sur le sol et à atténuer les risques d’encroûtement. Par conséquent, les pratiques de conservation du sol peuvent être bénéfiques pour les champs qui ont tendance à s’encroûter. La levée de la culture dans un champ sujet à l’encroûtement doit faire l’objet d’un suivi étroit après le semis et après chaque pluie forte. Vous pouvez utiliser un ruban à mesurer, une roue de mesure ou un cerceau pour évaluer le peuplement (tableaux 1 et 2).

Plantules de soya qui lèvent dans un sol encroûté (à gauche); plantule de maïs ayant déployé ses feuilles sous terre dans un sol encroûté (à droite).

Figure 1. Plantules de soya qui lèvent dans un sol encroûté (à gauche); plantule de maïs ayant déployé ses feuilles sous terre dans un sol encroûté (à droite).

Problèmes d’émergence associés à l’encroûtement du sol

L’encroûtement peut nuire au peuplement d’une culture quand les plantules sont incapables de passer au travers de la croûte (figure 1). La structure qui permet à la plantule de maïs de percer la surface du sol est appelée coléoptile. Si le coléoptile ne parvient pas à traverser la croûte, la plantule risque de s’enrouler en spirale et de déployer ses feuilles sous la surface. Quand elles arrivent à émerger, il est possible que ces plantules meurent ou s’étiolent. Les plantules de soya atteignent la surface par l’élongation et l’extension des hypocotyles qui propulsent les cotylédons jusqu’à la surface. Cherchant à percer un sol encroûté, les hypocotyles peuvent se fissurer ou se rompre, ce qui risque de tuer les plantules ou, à tout le moins, de les affaiblir et les rendre vulnérables aux maladies. Selon les conditions qui suivront, la levée au travers d’un sol encroûté sera favorisée ou entravée. De faibles averses capables d’humidifier la croûte et accompagnées de temps chaud et de vents faibles peuvent permettre aux plantules d’émerger. La combinaison de températures élevées et de vents forts peut « cuire » le sol et le rendre encore plus difficile à percer. Si le milieu est froid et humide, les plantules peuvent périr à cause des maladies. Les traitements de semences ayant des propriétés systémiques peuvent être utiles pour réduire les risques de développement de maladies des semis.

La houe rotative à la rescousse

La houe rotative peut être un outil efficace pour fracturer la croûte et permettre aux plantules d’émerger (figure 2). On doit évaluer le peuplement, les plantules et les conditions du sol pour déterminer la pertinence d’utiliser une houe rotative. Une houe rotative peut endommager les plantules; par conséquent, on doit vérifier son effet (perte de 1 % à 2 % dans le maïs en général) pour voir si les dommages sont plus importants que prévu1. Une façon de mesurer les dommages potentiels de la houe rotative est de placer des drapeaux de couleur différente près de plantules levées et non levées dans une zone désignée, avant de passer la houe. Après le passage, une observation doit être faite pour déterminer l’importance des dommages éventuels. Passer la houe dans l’après-midi peut également réduire le risque d’endommager les plantules, car elles sont alors plus souples que le matin2. En revanche, la surface du sol peut être plus difficile à briser en après-midi qu’en matinée.

La houe rotative peut être un outil efficace pour briser la croûte à la surface du sol

Figure 2. La houe rotative peut être un outil efficace pour briser la croûte à la surface du sol.

Lorsque vous utilisez une houe rotative, le sol doit être sec ou légèrement humide. Si le sol est trop mouillé, la houe risque de ne faire que des trous dans le sol au lieu d’en briser la croûte pour que les plantules puissent émerger. Un plus petit tracteur peut être utilisé pour tirer la houe, car cela ne requiert généralement pas beaucoup de puissance et peut réduire le risque de compactage. C’est également un moyen économique d’atténuer l’encroûtement du sol, puisque cette opération ne coûte que 0,75 litre de diesel à l’acre1. La vitesse du tracteur doit être maintenue entre 10 et 20 km à l’heure, car une vitesse plus élevée augmente généralement la fracturation3. La houe doit être réglée de façon à pénétrer tout juste assez pour briser la croûte; un travail plus profond risque d’endommager davantage les plantules. Le travail doit être effectué dans le sens des rangs, car le fait de rouler sur les rangs et les plantules augmente les risques de compactage autour des plantules3. Après un passage (idéalement sur une bande marquée par des drapeaux), il faut prendre le temps de déterminer l’efficacité de l’opération. S’il semble que la houe travaille trop profondément et déterre les plantules, il faut réduire la pression ou le poids sur l’outil; mais si la croûte n’est pas brisée et que le sol n’est pas trop humide, il faut plutôt augmenter la pression.

Quand un champ comporte des variations significatives de type de sol, il est recommandé d’effectuer un essai pour chacun. Si l’opération entraîne une perte de 3 % à 5 % des plantules, il peut être justifié de réduire la vitesse1. Si des cotylédons du soya sont arrachés par la houe, des ajustements doivent être apportés, car une plantule qui perd ses cotylédons est habituellement condamnée. Les plantules de maïs sont généralement plus tolérantes; cependant, il faut penser à interrompre l’intervention ou à apporter des ajustements si trop de plantules sont endommagées ou arrachées.  

Désherbage à la houe rotative

Une houe rotative peut être utilisée pour aider à détruire les mauvaises herbes quand la culture est encore au stade plantule, en particulier si le milieu de culture a été trop sec pour activer les herbicides de prélevée. Les mauvaises herbes doivent être très petites, voire invisibles en surface. Les plantules de mauvaises herbes observées au sol après avoir gratté la surface avec un outil ou une chaussure seront probablement arrachées par la houe et exposées au vent et au soleil. Comme nous l’avons vu précédemment, il faut observer la culture pour déterminer si la houe cause trop de dommages. Les mauvaises herbes que l’on peut apercevoir de la route sont probablement trop grosses pour être maîtrisées par un passage de houe rotative.

Tableau 1. Évaluation du peuplement selon l’espacement entre les rangs et le nombre de plants dans 1/1000e d’acre ou sur la base d’un compte de 150 plants4,6,7.

Espacement entre les rangs – en pouces (cm) Longueur de rang représentant 1/1000e d’acre – en pieds et pouces (mètres) Facteur de calcul du peuplement sur la base d’un compte de 150 plants*
10 (25 cm) 52 pi 3 po (16,1 m) 7 840 800
15 (28 cm) 34 pi 10 po (10,7 m) 5 227 200
20 (51 cm) 26 pi 2 po (7,9 m) 3 920 400
30 (76 cm) 17 pi 5 po (5,3 m) 2 613 600
36 (91 cm) 14 pi 6 po (4,4 m) 2 178 000
*Méthode : à l’aide d’une roue de mesure, enregistrez la distance parcourue pour compter 150 plants. Divisez le facteur de calcul correspondant à l’espacement entre les rangs par la distance parcourue. Le résultat est le nombre de plants/acre. Exemple : si la distance parcourue pour compter 150 plants dans un rang de 30 pouces est de 94 pieds, la population est de 2 613 600/94=27 804.

1 ha = 2,47 acres
1 cm = 0,39 pouce

Tableau 2. Méthode du cerceau pour déterminer la population de soya et d’autres cultures semées à la volée*4,5,7.

Diamètre du cerceau – pouces (cm) Facteur
18 (46 cm) 24 662
21 (54 cm) 18 119
24 (62 cm) 13 872
27 (69 cm) 10 961
30 (76 cm) 8 878
33 (85 cm) 7 337
36 (91 cm) 6 165
*Déposez le cerceau au hasard à au moins 5 endroits dans le champ et comptez chaque fois les plants à l’intérieur de celui-ci. Multipliez le résultat moyen obtenu par le facteur correspondant pour déterminer le nombre de plants à l’acre.

1 ha = 2,47 acres
1 cm = 0,39 pouce

Sources

1 Al-Kaisi M. 2012. Pay attention to soil crusting after heavy rain events. Integrated Crop Management News. Iowa State University. http://crops.extension.iastate.edu.

2Staton M. 2018. Improving soybean emergence in soils prone to crusting. Michigan State University Extension. http://canr.msu.edu.

3 Hanna M., Al-Kaisi M., and Tidman M. 2001. Use the rotary hoe for soil crusting. Integrated Crop Management. ICM-2001-IC-486 (8). Iowa State University. http://crops.extension.iastate.edu.

4 Hoeft, R.G., Nafziger, E., Johnson, R. and Aldrich, S. 2000. Modern corn and soybean production. First Edition. MCSP Publications.

5 Nielsen, R.L., Young, B.G., Krupke, C.H., Gerber, C.K., Telenko, D., Camberato, J.J., Ackerson, J.P., Bonkowski, J., Obermeyer, J.L., Rorick, J.D., Humberg, L.A., Zhang, L., Zimmer, M., Casteel, S.N., Brouder, S., Creswell, T., Johnson, W.G. 2012 Corn & Soybean Field Guide. ID-179. Purdue Extension.

6 Nafziger, E. 1997. Early planted corn starting to emerge. No. 6. May 2. the Bulletin. University of Illinois. http://bulletin.ipm.illinois.edu.

Sources additionnelles :

Duiker, S.W. 2017. Soil Crusting. Penn State Extension. http://extension.psu.edu.

Sources Web vérifiées le 5 mars 2021.

Énoncés légaux :

VEUILLEZ TOUJOURS LIRE ET SUIVRE LES DIRECTIVES DES ÉTIQUETTES DES PESTICIDES. La performance peut varier d’un endroit à l’autre et d’une année à l’autre, compte tenu des variations locales dans les conditions de croissance, de sol et de climat. Si possible, les producteurs devraient évaluer les résultats de plusieurs sites et années et devraient tenir compte des conséquences de ces conditions sur leurs champs.

Bayer et la croix Bayer sont des marques déposées du Groupe Bayer. Toutes les autres marques de commerce appartiennent à leur titulaire respectif.

© 2021 Groupe Bayer. Tous droits réservés.