Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

vendredi, juillet 9, 2021

Comparaison entre le système de culture Roundup ReadyMD Xtend et le système de désherbage EnlistMC

Roundup Ready vs Enlist Weed Control System thumb

Objectif de l’essai

  • L’objectif de l’essai consistait à recueillir des données pour comparer les avantages et l’efficacité entre le système de culture Roundup ReadyMD Xtend, lequel comprend des produits de soya dotés d’une résistance au dicamba, et le système de désherbage EnlistMC, lequel comprend des produits de soya dotés d’une résistance au 2,4-D (sel de choline).
  • Le système de culture Roundup ReadyMD Xtend comprend deux herbicides contenant du dicamba : Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD et XtendiMaxMD avec la technologie VaporGripMD.
  • Le système de culture Roundup ReadyMD Xtend comprend les produits de soya Roundup ReadyMD 2 Xtend, lesquels sont dotés d’une résistance au dicamba et au glyphosate, ainsi que les produits de soya XtendFlexMD, lesquels sont dotés d’une résistance au dicamba, au glyphosate et au glufosinate.
  • L’essai de Bayer a montré que l’activité résiduelle à court terme du dicamba offre une meilleure maîtrise des mauvaises herbes à feuilles larges à petites graines, ainsi qu’une efficacité supérieure au 2,4-D contre certaines mauvaises herbes, notament du kochia à balais (Kochia scoparia) dans l’Ouest du Canada et de la vergerette du Canada (Conyza canadensis) dans l’Est du Canada (sauf à certaines doses – se référer aux figures pour des précisions).
  • Un autre objectif de l’essai consistait à mesurer et à comparer l’activité résiduelle à court terme du dicamba et du 2,4-D contre les mauvaises herbes à feuilles larges à petites graines ainsi que l’efficacité de ces herbicides contre certaines mauvaises herbes en particulier, notamment le kochia à balais (Kochia scoparia) dans l’Ouest du Canada et la vergerette du Canada (Conyza canadensis) dans l’Est du Canada.

Renseignements sur les sites d’essai

  • L’essai a été mené sur deux années, 2018 et 2019, à plusieurs endroits :
    • 2018 : 11 sites dans l’Est du Canada et 7 sites dans l’Ouest du Canada
    • 2019 : 13 sites dans l’Est du Canada et 8 sites dans l’Ouest du Canada
  • L’essai comportait neuf traitements, répétés trois fois et répartis selon un plan expérimental en blocs aléatoires
    • Témoin non traité
    • 2,4-D (ester) à la dose de 560 g/hectare
    • XtendiMaxMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 300 g/hectare
    • 2,4-D (ester) à la dose de 830 g/hectare
    • XtendiMaxMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 600 g/hectare
    • Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 2,9 L/hectare
    • Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 2,5 L/hectare
    • Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 4,3 L/hectare
    • Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 5,0 L/hectare
  • Des cotes de désherbage ont été attribuées à 14, 21, 28 et 56 jours après le traitement (JAT).
  • L’essai a eu lieu dans des parcelles sans cultures.

Comprendre les résultats

Aux 39 sites d’essai au Canada en 2018 et 2019, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges (dont les principales espèces étaient le chénopode blanc, l’amarante à racine rouge, le kochia à balais et la vergerette du Canada) maîtrisées dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 5,0 L/hectare 28 jours après le traitement était significativement supérieur à celui des parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 4,3 L/hectare (figure 1).

Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 28 JAT à 39 sites d’essai partout au Canada, en 2018 et en 2019

Figure 1. Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 28 JAT à 39 sites d’essai partout au Canada, en 2018 et en 2019. Les espèces prédominantes parmi les 110 espèces de mauvaises à feuilles larges relevées étaient le chénopode blanc (23), l’amarante à racine rouge (18), le kochia à balai (9) et la vergerette du Canada (9).

Dans cet essai, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges maîtrisées (les principales espèces étaient le chénopode blanc, l’amarante à racine rouge, le kochia à balais et la vergerette du Canada) était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 5,0 L/hectare 56 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 4,3 L/hectare (figure 2).

En outre, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges maîtrisées (les principales espèces étaient le chénopode blanc, l’amarante à racine rouge, le kochia à balais et la vergerette du Canada) était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 2,5 L/hectare 56 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 2,9 L/hectare (figure 2).

Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 56 JAT à 39 sites d’essai partout au Canada en 2018 et 2019.

Figure 2. Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 56 JAT à 39 sites d’essai partout au Canada en 2018 et 2019. Les espèces prédominantes parmi les 110 espèces de mauvaises à feuilles larges relevées étaient le chénopode blanc (23), l’amarante à racine rouge (18), le kochia à balai (9) et la vergerette du Canada (9).

Dans l’Est du Canada, aux 24 sites d’essai en 2018 et en 2019, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges maîtrisées (les principales espèces étaient le chénopode blanc, l’amarante à racine rouge, et la vergerette du Canada) était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 5,0 L/hectare 28 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 4,3 L/hectare (figure 3).

 Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 28 JAT à 24 sites d’essai dans l’Est du Canada, en 2018 et en 2019.

Figure 3. Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 28 JAT à 24 sites d’essai dans l’Est du Canada, en 2018 et en 2019. Les espèces prédominantes parmi les 73 espèces de mauvaises à feuilles larges relevées étaient le chénopode blanc (16), l’amarante à racine rouge (8), et la vergerette du Canada (9).

Dans l’Ouest du Canada, aux 15 sites d’essai en 2018 et en 2019, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges maîtrisées (les principales espèces étaient le chénopode blanc, l’amarante à racine rouge, et le kochia à balais) était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 5,0 L/hectare 28 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 4,3 L/hectare (figure 4).

Aux mêmes 15 sites, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges maîtrisées (les principales espèces étaient le chénopode blanc, l’amarante à racine rouge, et le kochia à balais) était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 2,5 L/hectare 28 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 2,9 L/hectare (figure 4).

Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 28 JAT à 15 sites d’essai dans l’Ouest du Canada en 2018 et en 2019.

Figure 4. Pourcentage moyen des mauvaises herbes maîtrisées 28 JAT à 15 sites d’essai dans l’Ouest du Canada en 2018 et en 2019. Les espèces prédominantes parmi les 37 espèces de mauvaises à feuilles larges relevées étaient le chénopode blanc (7), l’amarante à racine rouge (8), et le kochia à balais (9).

Dans l’Ouest du Canada, à neuf sites d’essai en 2018 et en 2019, le pourcentage moyen de plants de kochia à balais maîtrisés était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD 28 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC (figure 5).

Aux mêmes neuf sites, le pourcentage moyen de plants de kochia à balais maîtrisés était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendiMaxMD avec la technologie VaporGripMD 28 jours après le traitement à celui des parcelles traitées avec le 2,4-D (ester) (figure 5).

Pourcentage moyen de plants de kochia à balais maîtrisés

Figure 5. Pourcentage moyen de plants de kochia à balais maîtrisés 28 JAT à 9 sites d’essai dans l’Ouest du Canada, en 2018 et en 2019.

Comparaison de la maîtrise du kochia à balais

Figure 6. Comparaison de la maîtrise du kochia à balais au site d’essai de Carseland, en Alberta, en juillet 2018.

Dans l’Est du Canada, à neuf sites d’essai en 2018 et en 2019, le pourcentage moyen de plants de chénopode blanc maîtrisés était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD à la dose de 5,0 L/hectare 28 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC à la dose de 4,3 L/hectare (figure 7).

Aux mêmes 9 sites, le pourcentage moyen de mauvaises herbes à feuilles larges maîtrisées de plants de chénopode blanc maîtrisés était significativement supérieur dans les parcelles traitées avec Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD 28 jours après le traitement que dans les parcelles traitées avec du 2,4-D (ester) (figure 7).

Pourcentage moyen de plants de vergerettes du Canada maîtrisés

Figure 7. Pourcentage moyen de plants de vergerettes du Canada maîtrisés 28 JAT à 9 sites d’essai dans l’Est du Canada, en 2018 et en 2019.

Comparaison de la maîtrise de la vergerette du Canada

Figure 8. Comparaison de la maîtrise de la vergerette du Canada au site d’essai de Thamesville, en Ontario, en 2019.

Principaux apprentissages

  • Les résultats de l’essai ont démontré que le dicamba offrait une meilleure maîtrise globale et une meilleure maîtrise résiduelle à court terme des mauvaises à feuilles larges que le 2,4-D (ester).
  • Dans cet essai, le Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD a offert une meilleure maîtrise des mauvaises à feuilles larges que Enlist DuoMC avec la technologie Colex-DMC.
  • Un partenaire de mélange de marque Roundup devrait toujours être employé avec l’herbicide XtendiMaxMD avec la technologie VaporGripMD. Il n’est pas recommandé d’utiliser du dicamba seul dans le système de culture Roundup ReadyMD Xtend.
  • Roundup XtendMD avec la technologie VaporGripMD et XtendiMaxMD avec la technologie VaporGripMD ont permis de maîtriser la vergerette du Canada résistante au glyphosate ainsi que le kochia à balais résistant au glyphosate.