Alert icon To accurately serve you better, please choose your province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

jeudi, avril 1, 2021

Pratiques exemplaires applicables au traitement des semences

Si l’utilisation d’un traitement de semences est une bonne mesure de protection contre diverses maladies transmises par les semences et le sol, le simple fait de traiter les semences ne suffit pas. Il est essentiel de répartir uniformément le traitement de semences sur chaque graine pour en tirer tous les avantages. Voici quelques pratiques exemplaires à adopter pour traiter des semences avec succès.

Aucun traitement (à gauche), distribution inégale du traitement de semences (au centre) et distribution uniforme du traitement de semences (à droite).

Figure 1. Répartition d’un traitement de semences : aucun traitement (à gauche), distribution inégale du traitement de semences (au centre) et distribution uniforme du traitement de semences (à droite). Toutes les semences proviennent du même échantillon et sont infectées par Fusarium graminearum.

Avant de commencer :

Nettoyez la semence

Réduisez au minimum la paille et la poussière qui peuvent empêcher le traitement des semences d’adhérer et qui ajoutent un volume inutile au mélange (figure 2). La poussière et les autres particules étrangères attirent le traitement des semences, ce qui risque de rendre la couverture moins uniforme et de provoquer une accumulation sur les équipements de traitement et de semis.

Répartition d’un traitement de semences : aucun traitement (à gauche), distribution inégale du traitement de semences (au centre) et distribution uniforme du traitement de semences (à droite).

Figure 2. Semence nettoyée (à gauche) à laquelle le traitement de semences adhère, offrant ainsi une protection à la culture. Semence non criblée (à droite) dans laquelle le traitement de semences adhère à la paille plutôt que de couvrir uniformément la semence et de la protéger.

Testez la semence

Demandez une analyse fongique en laboratoire, un test de germination et un test de vigueur. Il peut être préférable de choisir un autre lot de semences si le taux de germination est faible, s’il existe un écart important entre la germination et la vigueur (plus de 10 %) ou en présence d’une grande quantité d’agents hautement pathogènes. Les agents pathogènes à surveiller à la suite d’une analyse fongique pour les céréales sont Fusarium graminearum, Fusarium spp., Cochliobolus sativus et le charbon. Lorsque vous examinez les résultats d’une analyse, tenez compte du taux d’infection total combiné par ces agents pathogènes ainsi que des taux d’infection individuels. Alternaria, Cladosporium et Epicoccum peuvent être signalés dans une analyse fongique, mais ces organismes sont faiblement pathogènes et peu susceptibles d’avoir un impact sur le développement de la culture. Dans le cas des oléagineux, les espèces Ascochyta et Fusarium doivent être évaluées. Se référer aux directives provinciales pour connaître les concentrations maximales d’agents pathogènes admissibles dans un lot de semences. Un traitement de semences peut aider à prévenir l’infection dans le cas de faibles concentrations d’agents pathogènes transmis par les semences et par l’inoculum présent dans le sol.

Veillez à ce que la semence soit chaude et sèche

Appliqué sur des semences congelées, le traitement de semences risque de geler instantanément sur les semences plutôt que de se mélanger et de sécher. De plus, lorsque la semence gelée se réchauffe, l’humidité peut se déplacer vers l’extérieur de la semence (phénomène de réhumidification). Cela risque de ralentir le séchage du traitement de semences et d’empêcher le traitement d’adhérer à la semence. En revanche, les semences chaudes peuvent absorber plus rapidement le traitement de semences. Une façon d’aider à réchauffer les semences dans la cellule de stockage avant le traitement est de mettre en marche le ventilateur d’aération par une journée chaude. La semence doit également être sèche selon les normes relatives aux grains (14 % pour le blé). Sur des semences plus humides, un traitement de semences met plus de temps à sécher et à adhérer correctement.

Comparaison de l’enrobage par le traitement de semences appliqué sur des semences froides (à gauche) et chaudes (à droite).

Figure 3. Comparaison de l’enrobage par le traitement de semences appliqué sur des semences froides (à gauche) et chaudes (à droite).

Traiter la semence

Étape 1 : Lisez et suivez les directives qui figurent sur les étiquettes

Des instructions complètes sur les bonnes techniques d’application du traitement de semences figurent sur l’étiquette.

Par mesure de sécurité, portez un équipement de protection individuelle qui vous protège contre l’exposition aux produits chimiques, conformément aux directives de l’étiquette.

Étape 2 : Mélangez le traitement de semences

Mélangez selon les directives figurant sur l’emballage. Veillez à ne pas trop mélanger. Le cas échéant, utilisez le volume d’eau spécifié pour le produit de traitement de semences.

Vérifiez l’étiquette pour connaître les instructions de rinçage à cette étape. Vous pouvez rincer les bidons de traitement de semences directement dans l’appareil de traitement pour faciliter le nettoyage. Dans ce cas, l’eau de rinçage compte dans le volume total d’eau et doit être mesurée pour éviter une dilution excessive du mélange de traitement de semences. Veillez à modifier la dose au besoin selon la quantité d’eau ajoutée avec le rinçage.

Étape 3 : Procédez au réglage de l’équipement

Pour traiter correctement les semences, on doit mesurer et régler le débit de semences et de produit dans l’appareil de traitement afin de s’assurer que le volume nécessaire de produit est appliqué sur les semences. Une fois que l’appareil est réglé, traitez une partie des semences et modifiez les réglages si nécessaire. Assurez-vous que la dose de produit de traitement correspond aux directives de l’étiquette.

Étape 4 : Traitez la semence

Durant tout le processus de traitement, inspectez visuellement les semences traitées pour vous assurer d’une couverture complète et uniforme. Toute variation de température et d’humidité du milieu ambiant ou des semences peut nécessiter un ajustement.

Manipulation des semences fragiles : Envisagez d’utiliser des convoyeurs et des dispositifs d’amortissement de chute pour acheminer des semences fragiles vers l’appareil de traitement. Si vous utilisez une vis sans fin pour manipuler des semences fragiles avant le traitement, veillez à ce qu’elle demeure toujours pleine et faites-la tourner à basse vitesse.

Quel que soit le type de semences, une manipulation excessive peut endommager le tégument. Essayez d’incorporer le traitement des semences à l’un de vos mécanismes de transport afin de réduire le nombre de manipulations. Le mélange secondaire à l’aide d’une vis sans fin permet d’assurer une bonne couverture des semences pendant leur transfert dans le camion.

Étape 5 : Mélange secondaire

Le mélange secondaire est essentiel pour obtenir une couverture complète de la semence. Une vis sans fin ou tout autre dispositif de mélange à vis peut être utilisé pour le mélange secondaire. Lorsqu’on utilise une vis sans fin pour le mélange secondaire, il est préférable de la remplir au maximum aux deux tiers de sa capacité. Une vis sans fin pleine ne permet pas aux semences de se mélanger suffisamment avant d’arriver au bout. Vérifiez la couverture et réglez la vitesse de la vis sans fin en conséquence. Si vous traitez des oléagineux, un convoyeur peut servir à effectuer une partie du mélange secondaire.

Démonstration de l’effet du mélange secondaire.

Figure 4. Démonstration de l’effet du mélange secondaire. De gauche à droite : non traité, traité sans mélange secondaire, traité avec mélange secondaire.

Comparaison de la couverture de traitement de semences obtenue dans une vis sans fin pleine (à gauche) et dans une vis sans fin à moitié pleine (à droite).

Figure 5. Comparaison de la couverture de traitement de semences obtenue dans une vis sans fin pleine (à gauche) et dans une vis sans fin à moitié pleine (à droite).

Étape 6 : Accordez suffisamment de temps au produit pour sécher sur la semence

Cela peut aider à prévenir l’agglutination ou le tassement des semences, la prise en masse dans les camions ou les cellules de stockage et les problèmes de distribution des semences pendant le semis. Le temps de séchage dépend de la température ambiante de même que de la température et du taux d’humidité des semences.

Étape 7 : Nettoyez les appareils de traitement

Les céréales commerciales ne doivent pas être contaminées par les traitements de semences. Si possible, utilisez un appareil de traitement des semences distinct qui ne servira pas dans la manutention des céréales commerciales. Sinon, un nettoyage complet de l’équipement est nécessaire. Si l’équipement ne sera nettoyé que plus tard, songez à l’identifier de manière à ce qu’il ne soit pas utilisé accidentellement pour manipuler des céréales commerciales.

  • Balayez toutes les surfaces ou passez l’aspirateur partout. Vérifiez les points de pincement où des semences pourraient se coincer. Démontez les supports, les bâches et les autres endroits où des semences demeurent emprisonnées.
  • Soufflez de l’air comprimé dans les tuyaux et sur les fers d’angle de l’équipement. Procédez dans un endroit éloigné des pollinisateurs et de leurs habitats ou sites d’alimentation.
  • Lavez l’équipement sous pression avec de l’eau tiède ou chaude et avec un nettoyant industriel tel que Spray NineMD.

Étape 8 : Éliminez toutes les semences traitées, les rinçures, les résidus et les contenants conformément aux directives figurant sur l’étiquette du traitement de semences.

Semer toutes les semences traitées est une façon simple d’éviter les contaminations, sans intervention additionnelle. Certains contenants peuvent être recyclés, retournés ou remplis à nouveau. Vérifiez l’emballage et l’étiquette pour obtenir des directives supplémentaires.

Pour l’élimination des produits non utilisés, communiquez avec l’organisme de réglementation provincial ou avec CleanFARMS.

Étape 9 : Analysez vos procédés de manutention des semences pendant le traitement par une inspection visuelle des semences, par un comptage des grains fendus ou par un test de germination final

Les renseignements ainsi recueillis peuvent vous aider à améliorer votre processus de traitement des semences la prochaine fois. Prenez des notes pour vous rappeler des modifications à apporter l’an prochain!

Pour obtenir plus d’information au sujet de certains produits de traitement des semences, veuillez communiquer avec votre représentant Bayer SeedGrowthMD, ou visitez le site Web.

Énoncés légaux :