Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

lundi, juin 7, 2021

Problèmes de germination dans le soya

A rotary hoe in a field.

Après avoir concentré vos efforts sur le transfert des semences de la trémie jusque dans le sol, il est maintenant temps d’évaluer les peuplements de soya. Plusieurs facteurs peuvent nuire à la germination et à la levée; cependant, ils ne réduisent pas tous le potentiel de rendement. Dans certains cas, des mesures peuvent être prises ce printemps pour optimiser les peuplements de soya.

Problèmes liés aux herbicides


Ce que vous voyez

  • Les herbicides à base de sulfentrazone et de flumioxazine sont des inhibiteurs de la PPO (groupe 14).
    • Lésions nécrotiques sur les cotylédons et l’hypocotyle, feuilles déformées et, occasionnellement, mort de la tige principale
    • Plus important dans les champs mal drainés et les dépressions de terrain
  • Les herbicides à base d’acétochlore, de métolachlore, de diméthénamide et de pyroxasulfone sont des inhibiteurs des acides gras à longue chaîne (groupe 15).
    • Folioles en cœur
    • Moins de risques de causer des dommages au soya que les herbicides du groupe 14
  • L’herbicide à base de métribuzine est un inhibiteur du photosystème II (groupe 5).
    • Chlorose internervale et nécrose sur les feuilles ouvertes
    • Les symptômes apparaissent sur les feuilles unifoliées et la 1re trifoliée, pas sur les feuilles qui ouvrent plus tard.
    • Les risquent augmentent dans les sols à pH élevé, car l’herbicide devient plus disponible.
  • Les herbicides à base de pendiméthaline et de trifluraline sont des inhibiteurs de la mitose (groupe 3).
    • Gonflement de l’hypocotyle, diminution de la croissance racinaire, retard de la levée
    • Plus de risques dans les sols frais et humides, quand l’émergence est ralentie et que les plantules absorbent davantage d’herbicide.
  • La mésotrione est un inhibiteur de l’enzyme HPPD (groupe 27).
    • Les nouvelles feuilles commencent par blanchir, puis elles jaunissent
    • Plus de risques dans les sols au pH inférieur à 6,5 et si les conditions sèches et fraîches ont ralenti l’activité microbienne

Ce que vous faites

  • Ne comparez pas avec des champs de maïs : le soya est plus sensible que le maïs à l’effet de persistance des herbicides.
  • Faites des relevés et documentez le rétablissement au cours des prochaines semaines.
  • Examinez le bourgeon apical : s’il est gravement endommagé ou si le plant est étranglé, le rétablissement ne sera peut-être pas complet.
  • Évitez les interventions au champ susceptibles de stresser davantage la culture.
  • Évitez les mélanges en réservoir de flumioxazine + pyroxasulfone avant une forte pluie.

Source

Hartzler, B. 2017. Evaluating herbicide injury on soybean. Iowa State University. https://crops.extension.iastate.edu/.

Anderson, M. and Hartzler, B. 2020. Identifying common herbicide symptoms in soybeans. Iowa State University. https://crops.extension.iastate.edu/blog/bob-hartzler-meaghan-anderson/identifying-common-herbicide-symptoms-soybean.

Cowbrough, M. 2021. Pest patrol: crop injury from herbicide residues more common in 2020. OMAFRA. https://www.country-guide.ca/crops/pest-patrol-crop-injury-from-herbicide-residues-more-common-in-2020/

Images of soybean seedlings with flumioxazin damage atrazine or metribuzin carryover damage

Figures 1 and 2. Images de plantules de soya endommagées par la flumioxazine (à gauche)(Photo des dommages par la flumioxazine prise par Travis Legleiter, Purdue University) et par l’effet de rémanence de l’atrazine ou de la métribuzine (à droite).

Basses températures


Ce que vous voyez

Imbibition d’eau froide

  • Un sol froid (moins de 7 ºC) augmente les risques liés à l’imbibition d’eau froide, un phénomène qui provoque une perte de vigueur ou la mort de la semence.
  • Les dommages causés par l’imbibition d’eau froide apparaissent sous la forme de couches de tissus morts sur les cotylédons.
  • La réhydratation des membranes cellulaires (imbibition) survient 6 à 24 heures après le semis, selon la quantité d’humidité dans le sol et la qualité de la semence.

Gel de début de saison

  • Feuilles, hypocotyles ou cotylédons imbibés d’eau 24 à 36 heures après un épisode de temps froid entre -2º et 0 ºC.
  • Les plants endommagés finissent par noircir et se flétrir.
  • Les plants gravement endommagés peuvent présenter un étranglement de l’hypocotyle ou des bourgeons moribonds.

Ce que vous faites

Imbibition d’eau

  • Avant de semer, attendez que la température du sol atteigne 10 ºC, et assurez-vous que cette température se maintiendra pendant les prochaines 6 à 24 heures. Il pourrait y avoir un gain de rendement à réaliser si vous attendez pour semer en mi-journée, plutôt que par temps frais en matinée ou en soirée.
  • Évitez de semer 24 heures avant une pluie froide annoncée.
  • Gel de début de saison

    • Évaluez le taux de survie des plants 48 à 96 heures après le gel.
    • Si les dommages entraînent d’importantes pertes dans le peuplement, il est justifié de réensemencer à condition que le potentiel de rendement attendu de la nouvelle culture dépasse celui de la culture existante.

    Source

    Specht. J., Rees, J., Elmore, R., Mueller, N., and Glewen, K. 2019. Soybean germination/emergence with April planting dates relative to coincident air and soil temperatures in April and May. University of Nebraska-Lincoln cropwatch.unl.edu/2019/soybean-germination-tracking

    Licht, M. and McGrath, C. 2014. Imbibitional chilling and frost damage to corn and soybean seedlings. Iowa State University. https://crops.extension.iastate.edu.

    Bohner, H. 2003. Do soil temperatures at planting impact soybean yield? Ontario Ministry of Agriculture, Food and Rural Affairs.

    Contrôler la température du sol avant le semis peut éviter les dommages causés par le froid.  Des cotylédons imbibés d’eau sont visibles environ 1 jour après l’exposition des plants à une température entre -2º et 0 ºC.

    Figures 3, 4, and 5. Contrôler la température du sol avant le semis peut éviter les dommages causés par le froid and Des cotylédons imbibés d’eau sont visibles environ 1 jour après l’exposition des plants à une température entre -2º et 0 ºC.

    Encroûtement du sol


    Ce que vous voyez

    • Une pluie ou l’irrigation survenant trop tôt après le semis dans un sol sec peut entraîner la formation d’une croûte à la surface du sol susceptible de nuire à la levée.
    • Les champs au sol de texture fine, pauvres en matière organique et ne présentant que peu de résidus en surface peuvent être sujets à l’encroûtement.
    • Pendant l’émergence, les hypocotyles gonflent ou se brisent en tentant de percer la croûte.
    • Une plantule dont l’hypocotyle se rompt est généralement condamnée à mourir.

    Ce que vous faites

    • Évitez de trop travailler le sol.
    • Effectuez l’irrigation (si requise pour bien humidifier le sol) avant de semer le soya, plutôt qu’immédiatement après le semis.
    • Utilisez une houe rotative pour fragmenter légèrement la surface du sol. Essayez d’effectuer cette intervention durant les heures les plus chaudes de la journée, quand les plants sont moins cassants, et évitez de travailler le sol pendant le stade du cotylédon.
    • Semez les plus petites graines de soya dans les champs sujets à l’encroûtement. Les graines plus petites produisent de plus petits cotylédons qui peuvent sortir plus facilement du sol.
    • Semez en rangs espacés de 71 ou 76 cm (28 ou 30 po). Dans ce type de disposition, la distance entre les semences dans le rang est généralement assez faible pour permettre aux semences adjacentes de rompre la croûte et d’émerger.

    Source

    Staton, M. 2018. Improving soybean emergence in soils prone to crusting. Michigan Farm News. https://www.michfb.com.

    Conley, S. and Gaska, J. Delayed soybean emergence and cotyledon loss. University of Wisconsin. http://www.coolbean.info/.

    Occasionnellement, un ou les deux cotylédons peuvent être arrachés pendant que l’hypocotyle tente de se frayer un chemin à travers la croûte. La plantule qui perd ses cotylédons est vouée à une mort presque certaine; cependant, la perte d’un seul cotylédon ne devrait entraîner qu’une perte de rendement négligeable. Les plantules ne survivent pas à la rupture de leur hypocotyle.

    Figures 6 and 7. Occasionnellement, un ou les deux cotylédons peuvent être arrachés pendant que l’hypocotyle tente de se frayer un chemin à travers la croûte. La plantule qui perd ses cotylédons est vouée à une mort presque certaine; cependant, la perte d’un seul cotylédon ne devrait entraîner qu’une perte de rendement négligeable and Les plantules ne survivent pas à la rupture de leur hypocotyle. (Photo des hypocotyles brisés prise par Shawn Conley, University of Wisconsin)

    Maladie


    Ce que vous voyez

    • Pourriture de la semence (fonte des semis en prélevée)
    • Mort des plantules à la levée (fonte des semis en postlevée)
    • Mort de plantules individuelles ou en groupe
    • Plants moins vigoureux ou peuplement clairsemé dans les zones compactées ou mal drainées
    • Plantules aux racines pourries et faciles à arracher.

    Ce que vous faites

    • Utilisez des traitements de semences fongicides.
    • Semez quand la température du sol atteint au moins 10 ºC.
    • Adoptez une plus longue rotation de cultures, de préférence en intercalant une culture non-hôte entre les cultures de soya.
    • Les plantules peuvent être atteintes par plus d’une maladie; songez à faire analyser des plantules endommagées ou malades par un laboratoire de diagnostic.
    • Identifiez les souches de Phytophthora courantes dans les champs afin de déterminer le type de résistance que doivent présenter les produits de soya utilisés.

    Source

    Wise, K., Bradley, C., et al. 2020. Soybean seedling diseases. Crop Protection Network. CPN-1008. Groves, C. and Smith, D. 2013. Phytophthora root and stem rot. University of Wisconsin-Madison. XGT1014.

    Les symptômes de fonte des semis (Pythium) peuvent se manifester par la mort des plantules après la levée and Début de l’infection à Pythium; la maladie se caractérise par un étranglement ou un ramollissement des hypocotyles

    Figures 8 and 9. Les symptômes de fonte des semis (Pythium) peuvent se manifester par la mort des plantules après la levée and Début de l’infection à Pythium; la maladie se caractérise par un étranglement ou un ramollissement des hypocotyles.

    Insectes


    Ce que vous voyez

    • Dommages par la larve de la mouche des semis sur les germes et les tendres plantules dans les sols riches en matière organique et après une longue période de temps frais et humide
    • Chrysomèles du haricot ayant survécu à l’hiver et se nourrissant des cotylédons, des tiges et des feuilles
    • Dommages par les pucerons du soya en début de saison

    Ce que vous faites

    • Utilisez un traitement de semences insecticide.
    • Évaluez les dommages foliaires dans cinq zones du champ. Déterminez le pourcentage moyen de défoliation ainsi que le degré de dommages aux cotylédons et aux tiges, et vérifiez si le point de croissance est gravement endommagé ou mort.
    • Visitez le champ pour déterminer le nombre d’insectes par plant.

    Source

    2009. Bean leaf beetle. Purdue University. Field Crops IPM. https://extension.entm.purdue.edu

    La larve de mouche des semis est une menace pour tout peuplement en début de saison. Des dommages aux feuilles ou aux cotylédons peuvent indiquer la présence de chrysomèles du haricot.

    Figures 10 and 11. La larve de mouche des semis est une menace pour tout peuplement en début de saison and Des dommages aux feuilles ou aux cotylédons peuvent indiquer la présence de chrysomèles du haricot.

    Problèmes liés au semoir


    Ce que vous voyez

    • Restriction de la croissance racinaire latérale, ralentissement de la nodulation, le sillon s’ouvre et expose la semence
    • Émergence lente, longs hypocotyles, l’énergie contenue dans les cotylédons s’épuise avant l’émergence

    Causé par

    • Semis dans un sol trop humide et trop de pression sur les roues de profondeur
    • Semis plus profond que 3,8 cm (1,5 po)

    Ce que vous faites

    • Formez une boule de terre dans votre main. Si elle s’effrite après avoir été pressée, cela indique que le champ est suffisamment sec pour y faire entrer la machinerie.
    • Réglez le semoir pour semer à une profondeur entre 2 et 3 cm (0,75 et 1,25 po).

    Source

    Conley, S. 2011. Soybean emergence and germination common issues. University of Wisconsin.

    Le soya devrait être semé à une profondeur entre 2 et 3 cm (0,75 et 1,25 po) Une boule de terre qui s’effrite après avoir été pressée dans votre main signifie que le champ est suffisamment sec pour y faire entrer la machinerie.

    Figures 12 and 13. Le soya devrait être semé à une profondeur entre 2 et 3 cm (0,75 et 1,25 po) and Une boule de terre qui s’effrite après avoir été pressée dans votre main signifie que le champ est suffisamment sec pour y faire entrer la machinerie.

    Legals

    La performance peut varier d’un endroit à l’autre et d’une année à l’autre, compte tenu des variations locales dans les conditions de croissance, de sol et de climat. Si possible, les producteurs devraient évaluer les résultats de plusieurs sites et années et devraient tenir compte des conséquences de ces conditions sur leurs champs.

    Mélanges en réservoir : L’utilisateur doit avoir en sa possession les étiquettes correspondant à chacun des produits, au moment de l’application. Respecter le mode d’emploi correspondant, incluant les taux d’application, les précautions et les restrictions de chaque produit utilisé dans le mélange en réservoir. Bayer n’a pas testé la compatibilité ou la performance des préparations des produits utilisés en mélange en réservoir, autres que celles spécifiquement indiquées dans la liste des marques de commerce. Toujours déterminer la compatibilité des produits utilisés dans les mélanges en réservoir en mélangeant préalablement de petites quantités proportionnelles. Bayer et la croix Bayer sont des marques déposées du Groupe Bayer. Utilisation sous licence. Toutes les autres marques de commerce appartiennent à leur titulaire respectif. © 2021 Groupe Bayer. Tous droits réservés.