Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

mardi, août 17, 2021

Tache goudronneuse Q&R

CE QUE VOUS APPRENDREZ

  • Comment et quand a-t-elle fait son apparition
  • Son impact sur le maïs
  • Comment lutter contre la tache goudronneuse
  • À quoi s’attendre à l’avenir

Qu’est-ce que la tache goudronneuse?
La tache goudronneuse est une maladie fongique du maïs causée par le champignon Phyllachora maydis. La maladie se présente sous forme de petits points noirs sur les feuilles. Au Mexique et en Amérique centrale, où la maladie a été découverte, elle est connue sous le nom de complexe de la tache goudronneuse à cause de l’association avec un deuxième champignon présent sur les plantes infectées dans cette région. Le champignon additionnel, Monographella maydis, semble être responsable des symptômes “d’œil de poisson” qui en fusionnant crée une perte plus importante de surface foliaire. Bien que la présence du deuxième champignon n’a pas été confirmée aux États-Unis.

A map of current and previous tar spot infected areas as of May 2021.

Legend = Légende
No data = Aucune donnée
Probable = Probable
Positive = Positif
Found in previous years = Présente les années précédentes

Figure 1. Répartition actuelle, en mai 2021, et antérieure de la tache goudronneuse.
Source: https://corn.ipmpipe.org/tarspot/

Quand et comment la tache goudronneuse est-elle arrivée en Amérique du Nord?
Une théorie affirme que la tempête tropicale du golfe du Mexique de 2015 aurait déposé des spores poussées par le vent vers le nord de l’Illinois et le nord de l’Indiana.

Où peut-on la trouver?
La présence de la tache goudronneuse est confirmée sur une vaste région de l’est de l’Iowa, du centre et du nord de l’Illinois, du sud du Wisconsin, du nord et du centre de l’Indiana, du sud du Michigan, du nord-ouest de l’Ohio, et du sud de la Floride. Elle a été confirmée en Ontario à l’automne 2020 (Figure 1).

Quelles conditions favorisent le développement de la tache goudronneuse?
Les conditions environnementales qui favorisent l’infection et le développement de la maladie sont le temps frais allant de 15° à 21°C (59 à 70°F) et humides (85 % d’humidité relative) et de longues périodes de mouillure du feuillage (plus de sept heures). La pluie et les tempêtes poussées par le vent peuvent disperser les spores du champignon sur de nouvelles plantes et champs. Plus de recherche est nécessaire pour mieux comprendre les conditions favorables au développement de la maladie aux États-Unis et au Canada.

Quels sont les impacts de la tache goudronneuse?
Comme les autres maladies foliaires, l’impact de la tache goudronneuse dépend du moment et de la gravité de l’infection. Si les feuilles sont sévèrement infectées au stade du remplissage du grain, la disponibilité des sucres peut être restreinte. La plante est alors incapable de remplir complètement ses épis avant le stade du point noir, ce qui entraîne une diminution du poids spécifique et du rendement. Lorsque la photosynthèse est compromise en raison de la perte de surface foliaire, les sucres présents dans les tiges sont utilisés par le reste de la plante, ce qui peut entraîner une mauvaise tenue et la verse. Même dans les régions où la tache goudronneuse est présente, dans certains cas la tache goudronneuse ne cause pas de perte de rendement soit parce qu’elle se manifeste tard en saison ou qu’elle ne se développe pas suffisamment pour affecter le rendement. La présence de la tache goudronneuse n’indique pas nécessairement une diminution du rendement. Les rendements des champs infectés par la tache goudronneuse peuvent être affectés par plusieurs facteurs comme la tache grise, une mauvaise fertilité ou une mauvaise intégrité de la tige. Dans certaines régions, la tache goudronneuse peut progresser sur les tissus végétaux morts dans le couvert végétal du maïs, après d’autres infections ou un stress nutritionnel. Maintenir la santé de la plante pendant la saison en diminuant le stress nutritionnel ou dû aux infections causées par d’autres agents pathogènes peut aider à diminuer le risque de perte de rendement.

A map of current and previous tar spot infected areas as of May 2021.

Figure 2. La tache goudronneuse est une maladie fongique qui se présente sous forme d’une série de points noirs contenant des spores sur les feuilles de maïs (A et B). Selon le moment de l’infection, les spores peuvent proliférer sur les feuilles des plantes et diminuer la photosynthèse (C), pouvant entraîner la cannibalisation de la tige et une mauvaise tenue. (D).

Comment commence la tache goudronneuse et comment se propage-t-elle ?
Le champignon de la tache goudronneuse semble hiverner dans les résidus de culture infectés, quoique le moyen exact qu’il utilise pour hiverner et la façon précise avec laquelle il infecte, ne sont pas connus. La pluie poussée par le vent ou éclaboussée transporte sans doute les spores de champignons des résidus de culture vers les feuilles de la nouvelle culture de maïs, qui devient alors infectée.

La recherche du Mexique suggère que la période d’incubation (le temps pour que les lésions de l’infection soient visibles) puisse être aussi longue que 40 jours. Les observations des États-Unis suggèrent que cette période puisse être de seulement 12 à 15 jours en présence de certaines circonstances. La tache goudronneuse, comme les autres maladies du maïs, dont la rouille, la tache grise et l’helminthosporiose du Nord du maïs, est polycyclique, signifiant qu’elle peut produire plusieurs générations de spores et infecter la culture plusieurs fois dans la même saison.

Les champs infectés ont-ils le deuxième champignon?
Monographella maydis n’a été détecté dans aucun échantillon soumis pour la tache goudronneuse aux États-Unis. Par contre, les observations de 2018 indiquent que le champignon secondaire n’est pas requis pour affecter le potentiel de rendement. P. maydis seul peut causer une perte de rendement si les conditions environnementales sont favorables. Les producteurs devraient dépister leurs champs pour aider à surveiller cette maladie et déterminer si les stratégies de lutte sont efficaces.

La tache goudronneuse hiverne-t-elle ici?
Parce que les symptômes ont été observés dans les mêmes régions depuis 2015, il semble que le champignon hiverne plutôt que d’être réintroduit du Mexique ou de l’Amérique centrale chaque année. Par contre, plus de recherche est nécessaire pour apprendre comment elle hiverne, où hiverne-t-elle et si elle survit sur des hôtes alternatifs, etc.

Y a-t-il des différences entre les hybrides de maïs en matière de résistance à la tache goudronneuse?
Il n’y a pas d’hybrides de maïs cultivés dans la Ceinture de maïs aux États-Unis connus pour leurs niveaux élevés de résistance à la tache goudronneuse. Néanmoins, il semble qu’il y ait des différences légères quant au niveau de sensibilité entre les hybrides. La plupart des hybrides de maïs nord-américain, peu importe la compagnie de semences, semblent être relativement sensibles à la tache goudronneuse, mais quelques hybrides semblent développer des symptômes légèrement moins sévères.

Comparer les réactions des hybrides de maïs à la tache goudronneuse ou toute maladie en isolation peut être risqué. Pour comparer les réactions des hybrides, c’est préférable de faire plusieurs comparaisons côte à côte dans des champs avec des niveaux similaires de pression de la maladie. La comparaison des niveaux d’infection entre les hybrides dans des champs différents risque de manquer de précision. La sévérité des symptômes peut dépendre du moment de l’infection, de la quantité de champignons de la tache goudronneuse ayant hiverné dans les résidus de culture, des applications de fongicides, de l’infection dans les champs avoisinants et des niveaux inégaux de tache goudronneuse dans un champ, ce qui peut aussi compliquer les comparaisons.

La rotation aide-t-elle à lutter contre la tache goudronneuse ?
La rotation ne devrait pas aggraver la tache goudronneuse, mais elle n’offre pas non plus un meilleur contrôle. Comme le champignon semble survivre à l’hiver dans les résidus de culture infectés, il pourrait être avantageux d’éviter cet inoculum en début de saison. Cela dépend de la quantité d’inoculum provenant d’autres sources (p. ex. champs avoisinants) et de la distance de dissémination des spores. Selon la présente étendue de la tache goudronneuse en 2018, le champignon semble se propager rapidement sur de grandes distances quand le climat est favorable. Pendant les années où le climat est moins favorable, la rotation ou la gestion des résidus de culture peuvent être plus efficaces pour restreindre le développement de la tache goudronneuse.

Des fongicides sont-ils offerts pour aider à supprimer la maladie?
Dans l’ensemble, les champs traités avec un fongicide sont mieux que les champs non traités. Par contre, les rendements et la tenue de certains champs traités avec un fongicide ont tout de même été affectés. Ce n’est pas clair si ces applications sont trop tardives, trop hâtives ou simplement pas assez fréquentes pour supprimer la maladie. Il est également possible que parce que nous faisons affaire avec un nouveau champignon en combinaison avec des germoplasmes plus sensibles, en présence de conditions environnementales parfaites, une application puisse simplement ne pas être suffisante. Les producteurs, les détaillants et les compagnies de semences sont habitués à travailler avec des produits dotés d’une tolérance respectable à plusieurs maladies foliaires. Avec une tolérance peu élevée à une maladie, les cultures très sensibles dans le passé nécessitent plusieurs applications de fongicides pour prévenir les pertes de rendements. La combinaison de fongicides avec des produits plus tolérants est sans doute la meilleure façon de les aider à court terme.

DelaroMD Complete est un fongicide foliaire recommandé et offert dans l’Est du Canada pour le maïs et le soya. Delaro Complete est homologué pour réprimer la tache goudronneuse dans le maïs. Pour plus d’informations sur Delaro Complete, veuillez visiter https://www.cropscience.bayer.ca/Products/Fungicides/Delaro-Complete et communiquez avec votre détaillant. Les applications de fongicides devraient débuter dès l’apparition des premiers symptômes. Une deuxième application est autorisée sur l’étiquette et devrait être effectuée dans les 7 à 14 jours qui suivent la première application si les conditions environnementales favorables au développement de la maladie persistent. Deux applications de fongicides peuvent être nécessaires dans les environnements avec une pression élevée de la maladie.

Aurons-nous de la tache goudronneuse encore l’année prochaine?
La tache goudronneuse est présente dans le nord de l’Illinois et en Indiana chaque année depuis qu’elle a d’abord été découverte en 2015. Les niveaux de sévérité ont varié selon le climat et d'autres facteurs. L’infection des prochaines cultures de maïs par la tache goudronneuse dépendra grandement des conditions climatiques favorables au développement de la maladie. Nous surveillons les conditions climatiques actuelles et historiques pour mieux comprendre les risques et la fréquence des possibilités d’incidence, surtout dans les états affectés de l’Illinois, de l’Indiana, de l’Iowa, du Michigan, de l’Ohio et du Wisconsin.

Sources

Smith, K. January 2019. Crop Disease Management: Tar Spot. CPN-2012. Crop Protection Network. http://cropprotectionnetwork.org.

Telenko, D., and Creswell, T. August 2019. Diseases of corn Tar Spot. BP-90-W. Botany and Plant Pathology. Purdue Extension. http://extension.purdue.edu.

Paul P., Dalia F., and Silva L. 2019. Tar Spot of Corn in Ohio Again this 2019. 2019-35. C.O.R.N. Newsletter. Ohio State University Extension. https://agcrops.osu.edu/.

Sources Internet vérifiées 09/15/2020.

Déclarations légales