Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

« Back to Faites croître vos connaissances

jeudi, avril 22, 2021

Les vers fil-de-fer dans l'Est du Canada

wireworms

Répartition : Les vers fil-de-fer sont largement répandus dans l'Est du Canada1,2.

Cultures hôtes : Les vers fil-de-fer s'attaquent à de nombreuses cultures. Dans l'Est du Canada, le maïs et les céréales sont les cultures les plus touchées2.

Biologie : Il existe de nombreuses espèces de vers fil-de-fer dans l'Est du Canada, et les espèces varient selon les régions.

Conditions de prédilection : La prévalence de chaque espèce dans les différents champs est influencée par le type de sol et l'humidité. Toutefois, les préférences pour des conditions écologiques spécifiques n'excluent pas certaines espèces d'autres zones; il n'est pas rare de trouver plusieurs espèces dans un même champ. L'étendue des dégâts causés par les vers fil-de-fer dépend des espèces présentes, de la densité de population et du stade larvaire. En général, les larves plus grosses et plus âgées causent plus de dommages3. Les vers fil-de-fer causent généralement plus de dommages dans les sols sableux ou limoneux que dans les argiles lourdes2.

À quoi ressemblent les dommages? Les vers fil-de-fer endommagent les cultures parce qu'ils se nourrissent des grains et des racines et percent ou grignotent les tiges des plants4. Rabougrissement, flétrissement et jaunissement des plants peuvent être des signes d'activité des vers fil-de-fer. Un signe habituel de la présence de vers fil-de-fer est le jaunissement suivi de la mort de la plus jeune feuille, alors que les feuilles les plus vieilles semblent encore vertes. Au bout du compte, l'activité des vers fil-de-fer réduit les populations de plants ou entraîne l'apparition de zones de destruction dans le champ. (figures 1 et 2).

 Infestation de vers fil-de-fer responsable de zones de croissance inégale dans le maïs

Figure 1. Infestation de vers fil-de-fer responsable de zones de croissance inégale dans le maïs.

Peuplement clairsemé résultant de l'activité des vers fil-de-fer.

Figure 2. Peuplement clairsemé résultant de l'activité des vers fil-de-fer.

Les dégâts causés par les vers fil-de-fer varient d'un champ à l'autre1 et peuvent être inégalement répartis dans le champ. Les vers fil-de-fer se déplacent de haut en bas dans le sol, selon la température, l'humidité (ils préfèrent les sols frais et humides) et les sources de nourriture. Ils sont attirés par le dioxyde de carbone libéré par les plantules en développement. C'est la raison pour laquelle ils causent plus de dommages lorsqu'ils sont près de la surface du sol au printemps. Il arrive que les vers fil-de-fer ne se déplacent que très peu latéralement dans le champ, ce qui entraîne l'apparition de zones de croissance inégale4.

Identification :

Les vers fil-de-fer ne sont pas de véritables vers, mais plutôt des larves de taupins. On les appelle ainsi en raison de leur forme caractéristique. Ils présentent un corps mince, dur et segmenté et possèdent trois paires de pattes derrière la tête. La longueur des larves varie en fonction de l'espèce et du stade de développement, les larves matures atteignant entre un et quatre centimètres environ4.

Vers fil-de-fer

Figure 3. Vers fil-de-fer. Crédit photographique : John Gavloski, Agriculture et Développement des ressources Manitoba.

Vers fil-de-fer sur une plantule de maïs.

Figure 4. Vers fil-de-fer sur une plantule de maïs.

Espèces d'aspect semblable :

Les vers fil-de-fer peuvent être confondus avec d'autres insectes bénéfiques, peu préoccupants ou qui requièrent une gestion différente. Il est important d'identifier correctement ces insectes. Pour déterminer s'il s'agit d'un ver fil-de-fer, vérifiez les pattes. Les vers fil-de-fer ont trois paires de pattes derrière la tête. Les ver-gris ont également trois paires de pattes, mais, contrairement aux vers fil de fer, ils possèdent cinq paires de fausses pattes sur l'abdomen (figure 5). Les larves de thérévas (figure 6), les larves de la tipule (figure 7) et les larves de la mouche des semis (figure 8) ressemblent aussi aux vers fil-de-fer, mais elles n'ont pas de pattes. Les larves de thérévas s'attaquent aux vers fil-de-fer et ne sont pas nuisibles5. Bien que les mille-pattes puissent avoir un corps cylindrique et dur, ils se distinguent par leurs nombreuses paires de pattes (figure 9).

Ver-gris portant des fausses pattes (pseudopodes) sur l'abdomen

Figure 5. Ver-gris portant des fausses pattes (pseudopodes) sur l'abdomen.
Crédit photographique : John Gavloski, Agriculture et Développement des ressources Manitoba.

Larve de thérévas.

Figure 6. Larve de thérévas.
Crédit photographique : John Gavloski, Agriculture et Développement des ressources Manitoba.

Larve de tipule.

Figure 7. Larve de tipule.
Crédit photographique : John Gavloski, Agriculture et Développement des ressources Manitoba.

Larve de la mouche des semis.

Figure 8. Larve de la mouche des semis.
Crédit photographique : John Gavloski, Agriculture et Développement des ressources Manitoba.

Ver fil-de-fer (à gauche) et mille-pattes (à droite).

Figure 9. Ver fil-de-fer (à gauche) et mille-pattes (à droite).
Crédit photographique : John Gavloski, Agriculture et Développement des ressources Manitoba.

Cycle de vie :

Les vers fil-de-fer vivent généralement de deux à six ans dans le sol, mais chaque espèce a son cycle de vie propre1. Ces insectes passent la plus grande partie de leur vie sous forme de larves, et c'est surtout pendant les derniers stades larvaires qu'ils causent les pires dégâts. Les larves se déplacent verticalement dans le profil du sol en fonction des changements de température et d'humidité, préférant un sol frais et humide. Elles sont plus actives près de la surface du sol (là où elles peuvent causer le plus de dommages aux cultures) lorsque la température du sol se situe entre 10 et 26 °C2. On peut trouver plusieurs générations de vers fil-de-fer dans un même champ4.

Dépistage :

Tenez compte des précédents culturaux de votre champ, surtout si vous semez une culture sensible, et procédez au dépistage au printemps en notant les comptes de peuplement et en étant particulièrement attentif aux zones dégarnies, nues ou peuplées de plantules endommagées. Creusez autour de ces zones à la recherche de vers fil-de-fer. Des pièges-appâts peuvent également être utilisés pour confirmer la présence des vers fil-de-fer dans le champ. Il est préférable de poser les pièges-appâts au printemps (ou avant le gel en automne), quand les vers fil-de-fer se trouvent généralement près de la surface du sol. Tous les pièges-appâts ne sont pas identiques; par contre, il est toujours recommandé d'utiliser une source de nourriture et un récipient. Il peut s'agir de grains de blé ou de maïs trempées dans l'eau ou de boulettes d'avoine placées dans un sac d'oignons ou un bas de nylon. Enterrez les pièges à une profondeur de 10 à 15 centimètres et marquez les emplacements afin de pouvoir y retourner pour les déterrer 10 à 14 jours plus tard. Comme les populations de vers fil-de-fer peuvent être distribuées de manière irrégulière dans un champ, placez les pièges là où on risque le plus de les trouver, par exemple dans les zones clairsemées ou nues des cultures précédentes. De plus, il est sage de placer plusieurs pièges. N'oubliez pas que les vers fil-de-fer peuvent ne pas être attirés par l'appât s'ils ont accès à d'autres sources de nourriture. Cela signifie que les vers fil-de-fer peuvent être présents dans un champ même si les pièges sont vides.

Seuil économique :

Des seuils d'intervention ont été fixés pour certaines espèces de vers fil-de-fer au Québec. Pour Hypnoidu sabbreviatus, l'espèce la plus courante, le seuil économique d'intervention est de trois larves par piège-appât. Dans les cas où d'autres espèces de vers fil-de-fer sont observées, le seuil est d'une seule larve par piège-appât7.

Gestion :

Établissement de la culture – Favoriser la croissance et l'établissement rapides et vigoureux de la culture par un positionnement judicieux des semences dans un sol chaud et humide, une fertilisation adéquate et un taux de semis plus élevé2.

Rotation des cultures – Évitez de produire plusieurs récoltes de maïs ou de céréales successivement. Maîtrisez les mauvaises herbes graminées dans les cultures de rotation. Le lin et le sarrasin ne sont souvent pas attaqués par les vers fil-de-fer, et les légumineuses comme le soya subissent généralement beaucoup moins de dégâts. Si leur reprise est vigoureuse au printemps, les céréales semées à l'automne risquent de pouvoir supporter l'activité des vers fil-de-fer, mais elles peuvent être menacées au moment de leur germination. Une culture de maïs semée après une prairie de plusieurs années pourrait être particulièrement vulnérable. Il reste encore beaucoup à apprendre quant aux effets de la rotation des cultures sur les dommages causés par les vers fil-de-fer2,4.

Traitement de semences – En présence de vers fil-de-fer, un traitement des semences peut s'avérer une bonne option de gestion. Discutez des possibilités qui s'offrent avec votre conseiller en grandes cultures ou un fournisseur local et respectez la réglementation locale lorsque vous utilisez un traitement de semences.

Sources

1 Centre de recherche sur les grains. 2014. Guide des ravageurs de sol. Pp. 48-50. https://cerom.qc.ca/domaines-de-recherche/entomologie/publications.html.

2 Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario. 2017. Guide agronomique des grandes cultures. Publication 811F.

3 van Herk, W.G., Vernon, R.S., 2014. Click beetles and wireworms (Coleoptera: Elateridae) of Alberta, Saskatchewan, and Manitoba. Arthropods of Canadian Grasslands (Vol 4): Biodiversity and Systematics part 2. pp 87-117. Biological Survey of Canada.

4 Alberta Government. 2014. AgriFacts: wireworm. https://open.alberta.ca/dataset/7179888

5 Manitoba Agriculture and Resource Development. Wireworms on crops in the Canadian prairies. https://www.gov.mb.ca/agriculture/crops/insects/wireworms.html.

6 Gavloski, J., Meers, S., 2011. Arthropods of cereal crops. Arthropods of Canadian Grasslands (Vol 2): Inhabitants of a Changing Landscape. pp 218-219. Biological Survey of Canada.

7 Centre de recherche sur les grains inc. 2017. Guide d’identification des vers fil-de-fer dans les grandes cultures au Quebec. Pp. 37. https://www.agrireseau.net/grandescultures/documents/95825/guide-d_identification-des-vers-fil-de-fer-dans-les-grandes-cultures-au-quebec?a=1&sort=2&r=wireworms.

8 Ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs. 2020. Ligne directrice pour l’évaluation des risques phytosanitaires. https://www.ontario.ca/fr/page/ligne-directrice-evaluation-risques-phytosanitaires.

Énoncés légaux :