Alert icon You’ve been geo-located to Saskatchewan province. Please ensure this is representative of where your farm resides. If not, please select the correct province. Sorry we cannot determine your location. To accurately serve you better, please choose your province below. Close icon

Select your preferred language.

Choisissez votre langue préférée

Proline

Protégez vos champs. Récoletez des récompenses.

Voici ProlineMD, un fongicide facile d’emploi. C’est le premier choix des producteurs de canola lorsqu’il s’agit de protéger efficacement leurs cultures contre la pourriture sclérotique. Appliquez simplement lorsque la culture de canola est au stade de 20 à 50 pour cent de floraison et vous aurez réduit efficacement les taux d’infection jusqu’à 80 pour cent.

Informations sur le produit

Fongicides

Type de produit

  • Fongicide
Cultures

Cultures

Maladies contrôlées

Maladies contrôlées (trois principales)

  • Pourriture sclérotique
  • Helminthosporiose du Nord du maïs
  • Ascochytose
Maladies supprimées

Maladies réprimées

  • Pourriture fusarienne de l'épi
  • Fusariose de l'épi - Gibberella
  • Pourriture de la tige - Pathogènes
Groupes et ingrédients actifs

Groupes et ingrédients actifs

  • Prothioconazole, groupe 3
Type de formulation

Type de formulation

  • Concentré émulsionnable
Emballage

Emballage

  • Cruche de 5,1 L = 40 acres

Canola

Le fongicide Proline scientifiquement éprouvé vous permet d’agir de manière proactive et de protéger votre rentabilité. Car il y a beaucoup à perdre. En 2012, la pourriture sclérotique a causé des pertes moyennes légèrement supérieures à 38 000 $* chez les producteurs de canola. Et même plus selon la gravité de l’infection.

Alors pensez-y. Pourquoi vous passer de l’incroyable puissance du fongicide Proline?

Voyez de plus près comment Proline réduit l’infection à la pourriture sclérotique :


Sclerotinia


Contrôler la pourriture sclérotique pour un rendement exceptionnel


La pourriture sclérotique peut avoir des effets dévastateurs sur votre bénéfice net. Il y a plus inquiétant encore. La pourriture sclérotique peut passer inaperçue pendant de longues périodes. Une fois visible, c’est déjà trop tard car le mal est fait.


L’infection au Sclerotinia sclerotiorum


L’infection dans le canola survient principalement au stade de la floraison par des ascopores transportés par le vent et qui contaminent les boutons floraux pendant des périodes humides prolongées.

Surveillez les symptômes suivants :


  • Apparence de pourriture molle, aqueuse
  • Maturation prématurée
  • Lésions gris pâle ou blanches sur les tiges, les branches ou les gousses
  • Plants de couleur jaune-paille
  • Verse et égrenage sont fréquents à l’andainage
  • Maturation et mort prématurées sont des problèmes liés à cette maladie

L’infection peut entraîner :


  • Diminution du potentiel de rendement
  • Mort de la plante avant le développement des grains
  • Maturation inégale des grains
  • Cosses au développement incomplet
  • Réduction du poids des grains

La perte de rendement qu’entraîne cette maladie est souvent négligée. Pourtant, lorsqu’on fait le calcul, l’impact économique de la pourriture sclérotique est considérable.

Perte du potentiel de rendement :
(Rendement x taux d’infection) x 50%* = perte du potentiel de rendement

Exemple de calcul pour un rendement de 40 boisseaux par acre avec un taux d’infection de 30 % et une perte de rendement estimée à 50 %* :
(40 x 0,3) x 0,5 = perte du potentiel de rendement de 6 boisseaux par acre

*La perte de rendement correspond à la moitié du taux d’infection

Vous voulez calculer votre retour sur investissement (RSI)? Cliquez ici pour utiliser notre calculatrice du RSI pour les fongicides.


Les défis importants posés par la pourriture sclérotique :


  • L’une des difficultés importantes dans la gestion de la pourriture sclérotique est la variabilité de sa prévalence et de sa gravité d’année en année, de région en région, d’un champ à l’autre
  • La prévalence est directement liée à un taux d’humidité supérieur à la moyenne
  • Même après l’installation de l’infection, la gravité des symptômes et l’impact sur le rendement varieront en fonction de la température, des chutes de pluie, de la densité de la culture et, particulièrement, du stade de la culture au moment de l’infection
  • Des précipitations régulières ou des conditions d’humidité élevée quelques semaines avant ou pendant la floraison entraînent généralement une infection de pourriture sclérotique. Si ces conditions persistent après la floraison, la gravité de la maladie sera plus élevée et la perte de rendement plus importante.

Maïs

En 2014, l’Enquête sur la fusariose de l’épi et la vomitoxine présentes dans le maïs-grain, menée par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO), qui visait à déterminer l’incidence de la fusariose de l’épi et la présence de vomitoxine dans les grains, a révélé que les niveaux élevés de DON (>5,0 ppm) étaient étroitement liés aux épis sur lesquels s’alimentait le ver gris occidental du haricot.

Rappelez-vous d’effectuer le dépistage de vos plants pour y déceler toute présence de fusariose de l’épi et de vomitoxine. En cas de dommages visibles, appliquez un insecticide dès l’apparition des soies et mélangez-le en réservoir avec Proline, pour protéger vos plants contre les maladies foliaires en fin de saison, abaisser les niveaux de DON et optimiser le rendement de vos cultures.

Protection du maïs


Proline est le seul fongicide homologué qui s’attaque à la fusariose de l’épi et aux agents pathogènes causant la pourriture de la tige. En raison de son action sur la fusariose de l'épi, Proline réduit efficacement les niveaux de DON. Toutes ces caractéristiques, jumelées à un contrôle des maladies en fin de saison, signifient des rendements plus élevés à la récolte.


Proline permet d’optimiser le rendement de vos cultures de maïs et offre une protection optimale contre les maladies foliaires en fin de saison, tout en réduisant les niveaux de DON.


Comparaison de la gravité de la maladie, de l’élimination de DON et du rendement, au moyen de Proline, comparativement à des produits concurrents.
Appliquer le fongicide Proline au stade de croissance précoce du jour 0 pour optimiser le contrôle des maladies des feuilles et la réduction du DON.
STADES DE CROISSANCE DÉBUT DE LA FORMATION DE LA PANICULE :
Les premiers signes d’apparition de la panicule sont visibles
  Jour 2 du stade VT :
débute lorsque la dernière partie de la panicule est complètement visible
  Jour 0 du début du stade R1 :
commence lorsque la première soie est visible à l’extérieur de l’enveloppe

Dépister cette période
  Jour R1 complet +2 :
beaucoup de soies humides visibles à l’extérieur de l’enveloppe
Jour R2 + 10 :
les soies brunissent et sèchent
R3
les soies sont brunes et sèches ou se dessèchent
Appliquer PROLINE pour réduction des niveaux de DON et contrôle des maladies foliaires en fin de saison

 

Période propice à l'application – maïs
Maladie Taux Période d'application
Kabatiellose du maïs
Helminthosporiose du Nord
Rouilles
Tache grise
315 ml/ha
(128 ml/acre)
Appliquer dès le début de l'apparition de la panicule jusqu'au début de l'apparition des soies
Maladies foliaires de fin de saison ci-dessus ainsi que :
Pourriture fusarienne de l'épi (répression)
Fusariose de l'épi (répression)
Pathogènes responsables de la pourriture des tiges (répression)
   Fusarium spp.
   Gibberella spp.
   Colletotrichum spp.
420 ml/ha
(170 ml/acre)
Appliquer dès le stade de développement du maïs, entre l'apparition et le brunissement des soies. Dépister le jour 0 (début R1) lorsque les premières soies apparaissent hors de l'enveloppe.

 

Période propice à l'application
Blé Le moment de l’application est d’une importance capitale. Pour procurer une protection optimale contre la brûlure de l’épi causée par Fusarium, appliquer à partir du moment où au moins 75 % des épis de blé sur la tige principale sont complètement sortis, jusqu’à la floraison de 50 % des épis sur la tige principale.
Orge Contrairement au blé, qui fleurit après la pousse complète des épis, l’orge commence sa floraison dans la gaine. Bien que la maladie puisse infecter l’épi de l’orge avant son apparition complète, il est important d’attendre que la majeure partie de ses épis soient sortis pour procurer une couverture maximale. L’application de Proline à ce moment-là protégera les fleurons exposés contre les risques d’infection. Le fait de retarder l’application après l’apparition des épis réduirait le niveau de protection et accroîtrait le risque d’infection par les maladies.
Canola L’objectif de l’application de Proline consiste à protéger autant de pétales de fleurs de canola que possible, avant leur chute massive. La période optimale correspond au stade de 20 à 30 % de la floraison. L’application du fongicide Proline peut se faire pendant le stade de 20 à 50 % de la floraison. Pour repérer avec précision le stade de floraison de votre culture, suivre ces étapes : 1. Trouver la tige principale. 2. Écarter les branches secondaires. 3. Ne compter que les fleurs ouvertes sur la tige principale, y compris les fleurs avortées et les gousses nouvellement formées. 4. Échantillonner plusieurs plants à l’échelle du champ.
Soya R 1-R 5 (période optimale : R 2-R 3 ou au début de la formation des gousses).

Pour toutes les autres cultures, consultez l’étiquette.

Taux
Aucun surfactant non ionique n'est requis lors de l'application de Proline sur le canola, les légumineuses, le maïs ou le soya.
Canola 128 ml/acre. Chaque cruche de 5,1 L (au taux standard) traite 40 acres
Céréales 128 ml/acre. Chaque cruche de 5,1 L traite 40 acres (appliquer avec un surfactant non ionique)
Maïs
  • Contrôle des maladies foliaires : 316 ml/ha (128 ml/acre). Chaque cruche de 5,1 L traite 16,2 ha (40 acres)
  • Répression de la fusariose de l'épi (Fusarium spp. et Gibberella spp.) et contrôle des maladies foliaires en fin de saison : 420 ml/ha (170 ml/acre). Chaque cruche de 5,1 L traite 12 ha (30 acres)
Soya 128 ml/acre. Chaque cruche de 5,1 L traite 40 acres

Volume d'eau
Application aérienne : 50 L/ha (4,5 gal/acre)
Application terrestre : 175 L/ha (19 gal/acre)

Cultures

Maïs de grande culture et maïs sucré

Maïs de grande culture
Maïs sucré
Maïs à éclater
(y compris la production de semences)

Soya

Soya

Orge, avoine et blé

Orge
Avoine
Blé

Canola

Canola
Colza

Pois chiches et lentilles

Pois chiches
Lentilles
Bourrache
Brassica carinata
Petits fruits
Crambe
Petits fruits à croissance basse – à l’exception des fraises
Cucurbitacées
Lin
Moutarde orientale
Arachides
Carthame
Betterave à sucre
Tournesol

Application

Taux
Canola, bourrache officinale, crambe, moutarde et lin 128 à 140 mL/acre
(35 à 40 acres par contenant)
Dose standard1
Orge, avoine et blé 128 à 170 mL/acre
(30 à 40 acres par contenant)
Appliquer en association avec un surfactant non ionique à 0,125 % v/v
Pois chiches et lentilles 128 à 170 mL/acre
(30 à 40 acres par contenant)
 
Maïs 170 mL/acre  
Soya 85 mL/acre  
Tournesol et carthame 170 mL/acre
(30 acres par contenant)
 

1 Surfactant non ionique non requis pour l’application du fongicide Proline dans le canola et les légumineuses

Moment de l’application
Canola, moutarde et lin Appliquer ProlineMD lorsque la culture est au stade de 20 à 50 % de floraison. On obtiendra une meilleure protection lorsque le fongicide est appliqué avant le début de la chute des pétales, ce qui permettra de protéger un nombre maximum de pétales. Cliquer ici pour le guide sur le stade de floraison du canola.
Orge Appliquer Proline comme traitement préventif au cours de la période pendant laquelle de 70 à 100 % des tiges florales de l’orge sont entièrement émergées, jusqu’à trois jours après l’épiaison complète.
Légumineuses Appliquer Proline dès l’apparition des premiers symptômes de la maladie.
Blé Appliquer Proline au cours de la période pendant laquelle au moins 75 % des épis de blé sur la tige principale sont entièrement émergés, jusqu’au moment où 50 % des épis sur la tige principale sont en fleurs.
Avoine Appliquer Proline comme traitement foliaire préventif lorsque les tout premiers symptômes de la maladie se manifestent sur les feuilles et les tiges.
Maïs Appliquer Proline à partir du stade de développement du maïs qui s’écoule entre la pointe du stigmate visible (formation des soies) au dessèchement du stigmate (brunissement des soies).
Tournesol et carthame Appliquer Proline lorsque la culture est au stade de 10 à 50 % du disque floral.

 

Volumes d'eau
  • Application aérienne : 50 L/ha (4,5 gal/acre)
  • Application terrestre : 175 L/ha (19 gal/acre)

 

Résistance au délavage par la pluie
Prévoir un délai d'une heure entre l'application et la pluie

Maladies contrôlées

Ascochytose
Blanc
Kabatiellose du maïs
Helminthosporiose du Nord
Cercosporiose
Pourriture noire
Pourriture sclérotique des tiges
Rouille asiatique du soya
Rouille brune
Rouille couronnée
Septoria
Tache des glumes du blé
Tache grise
Tache helminthosporienne
Rynchosporiose
Tache réticulée
Tache septorienne des feuilles

Maladies réprimées

Fusariose de l'épi causée par Fusarium
Fusariose de l’épi causée par Gibberella
Pathogènes responsables de la pourriture des tiges
Tache valdensinéenne – bleuet seulement

Provinces où le produit est homologué

Alberta
Colombie-Britannique
Manitoba
Nouveau-Brunswick
Terre-Neuve
Territoires du Nord-Ouest
Nouvelle-Écosse
Nunavut
Ontario
Île-du-Prince-Édouard
Québec
Saskatchewan
Yukon